This content is currently only available in French.

CTA in the media

Media room

LE CTA, L’UA, DEVCO/UE, LE SECRETARIAT ACP, CONCORD co-organise le Panel de haut niveau sur l'investissement dans l'agriculture africaine

Publié dans Agricdev, le 02 avril 2014

April 7, 2014

Le Président tanzanien, Jakaya Kikwete, et des Commissaires de l'Union européenne et de l'Union africaine se joindront à un panel de haut niveau à Bruxelles afin de discuter des possibilités d'investissement dans l'agriculture africaine. Le panel se réunit à un moment où la confiance dans les perspectives pour l'agriculture et le système alimentaire de l'Afrique se renforce.

L'Union africaine a désigné l'année 2014 comme « Année de l'agriculture et de la sécurité alimentaire en Afrique ». Le vendredi 4 avril, un panel de haut niveau composé de décideurs politiques africains et européens de premier plan se réunira à Bruxelles afin de discuter des possibilités d'investissement dans l'agriculture africaine et d'amélioration des moyens de subsistance des petits exploitants agricoles. L'objectif premier du panel est d'attirer l'attention de la communauté internationale sur l'actuelle transformation des systèmes de production et de distribution alimentaires en Afrique, dont les avancées sont particulièrement rapides.

Parmi les membres du panel figurent le Président tanzanien, Jakaya Kikwete, le Commissaire européen Andris Piebalgs, le Commissaire de l'Union africaine Tumusiime Rhoda Peace, ainsi que le Ministre rwandais de l'Agriculture et d'autres personnalités éminentes des secteurs privé et publique. Cet événement majeur est organisé par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA), en partenariat avec l'Union européenne, le Groupe des États ACP et l'Union africaine, sous les auspices du gouvernement belge.

Ce panel, intitulé « Réaliser le potentiel de l'agriculture pour la transformation de l'Afrique », coïncide avec le 4e Sommet Afrique-UE. Il vise à mettre en lumière les possibilités offertes par la transformation en cours de l'agriculture africaine et le rôle des partenariats entre gouvernements, secteur privé, petits exploitants agricoles et investisseurs, dans un esprit gagnant-gagnant.

L'agriculture et les systèmes alimentaires africains actuels évoluent, en effet, rapidement, dotant non seulement le continent du potentiel nécessaire pour subvenir à ses propres besoins alimentaires, mais aussi de la capacité de produire un excédent qui pourrait contribuer à garantir la sécurité alimentaire mondiale. Le PIB agricole africain a connu une croissance annuelle de 4 % depuis 2003, suscitant l'optimisme et l'enthousiasme des experts et décideurs politiques.

« L'agriculture et les systèmes alimentaires africains connaissent des transformations déterminantes », a déclaré Michael Hailu, Directeur du CTA. « L'Afrique a maintenant le potentiel pour subvenir à ses propres besoins. Elle est également capable de produire un excédent considérable destiné à l'exportation, ce qui améliorera la balance des paiements du continent tout en contribuant à assurer la sécurité alimentaire mondiale. »

Toutefois, réaliser pleinement le potentiel de l'Afrique demandera des efforts considérables, là-bas comme ailleurs. Les décideurs politiques sont conscients qu'il est tout aussi important de maintenir l'élan de la transformation que d'attirer davantage d'investissements.
« Nous devons nous intéresser aux besoins des petits exploitants agricoles dans le cadre des systèmes alimentaires et des chaînes de valeur, et envisager la productivité agricole, la sécurité alimentaire et la nutrition dans le contexte du développement économique, mais aussi de la stabilité sociale », a expliqué Michael Hailu.

« L'objectif principal du CTA a toujours été de faire la différence sur le terrain et notamment d'améliorer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles. Aujourd'hui, les gouvernements, les partenaires de développement, les ONG et les investisseurs privés consacrent bien plus d'attention qu'auparavant à l'agriculture comme moteur de la croissance socio-économique. Le moment est venu pour nous tous de redoubler d'efforts et de jouer un rôle actif dans le processus de transformation agricole en Afrique afin de tirer pleinement profit de son potentiel pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que la prospérité de millions de citoyens. »

Toutefois, malgré l'optimisme général, des défis de taille restent à surmonter. L'Afrique demeure le continent au taux de sous-alimentation le plus élevé au monde. Une personne sur quatre ne mange pas à sa faim et, en Afrique subsaharienne, 54 millions d'enfants âgés de moins de cinq ans ne bénéficient pas d'une nutrition de base nécessaire à leur bon développement et à leur santé. En outre, l'évolution démographique et les tendances économiques mondiales, combinées aux défis liés à l'environnement tels que le changement climatique, viennent aggraver les problèmes existants, ce qui pourrait avoir des conséquences dramatiques pour l'Afrique.

« C'est la raison pour laquelle la réunion du panel de haut niveau et le débat concernant la transformation de l'agriculture africaine sont si importants », explique Michael Hailu. « Les changements que l'on observe actuellement dans l'agriculture et les systèmes alimentaires africains pourraient susciter une refonte positive du système alimentaire mondial. »

La réunion du panel sera suivie d'un événement spécial au Palais d'Egmont, à Bruxelles, afin de célébrer le 30ème anniversaire du CTA.
« Nous sommes fiers de célébrer 30 années au service du développement agricole et rural en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique (ACP) », affirme Michael Hailu. « Nous marquerons cette étape importante en saluant l'inestimable soutien que l'Union européenne et le Groupe des États ACP ont apporté au CTA au long de ces années et en reconnaissant la valeur de la contribution de nos nombreux partenaires dans les efforts que nous déployons pour faire progresser la sécurité alimentaire, la prospérité et la gestion durable des ressources dans les pays ACP. »

Pour marquer cet anniversaire, le CTA lancera, à cette occasion, son ouvrage Le CTA en action : transformer la vie des communautés rurales.