A la rencontre de six jeunes agripreneurs à succès

CTA

Agriculture : la jeunesse au rendez-vous du succès

Rares sont les jeunes à s’imaginer un avenir dans l’agriculture. Attirés par la lumière des villes, ils la perçoivent encore trop souvent comme un vestige du passé et se détournent de la terre, sans voir ce qu’elle est capable de leur offrir et ce qu’eux-mêmes peuvent lui apporter : leur énergie, leurs idées novatrices, leur goût pour les nouvelles technologies et la recherche scientifique, leur capacité d’entreprendre. En voulez-vous la preuve ? Voici le parcours de 6 jeunes qui, partis de rien, ont réussi dans l’agriculture et sont désormais à la tête d’entreprises performantes.

Six jeunes qui ne demandent qu’à en inspirer d’autres pour faire rimer, une fois pour toute, jeunesse avec agribusiness. Un objectif que partage le CTA, qui participe ce mois-ci au Forum des Jeunes Agripreneurs Africains, au Nigeria, est invité à débattre de ces questions lors de la conférence du G20 sur l’avenir du monde rural, en Allemagne, et publie un guide pratique destiné à aider les jeunes à créer des entreprises fondées sur les technologies de pointe.

Joshua Ayinbora

La journée de travail de Joshua Ayinbora est exceptionnellement longue. Ce Ghanéen de trente ans travaille à temps plein en tant qu’ingénieur géologue et dirige une entreprise agricole d’ananas encore petite mais déjà florissante. Grâce aux technologies de l’information et de la communication (TIC), il peut surveiller son exploitation à distance et contrôler son entreprise en permanence.  

Originaire de Vaitele dans les Samoa, Iese Mataia, 24 ans, avait toujours prévu de suivre les traces de son père en devenant menuisier. Il travaillait pour une entreprise de construction lorsqu’il a entendu parler du programme « Organic Warriors Academy », une initiative lancée par le partenaire du CTA « Women in Business Development Inc » (WIBDI) afin d’encourager les jeunes à revenir vers l’agriculture. Il prit alors une décision qui allait changer sa vie.

Au Lesotho, l’union fait la force

Noi Paulina Selepe / Lesotho

Quand Noi Paulina Selepe, une éleveuse de 29 ans, a lancé son entreprise agroalimentaire, elle a réalisé que celle-ci était trop petite pour alimenter le marché de viande de poulet en croissance rapide de son pays. Loin d’être découragée, cette jeune femme entreprenante a décidé de proposer à d’autres éleveurs de poulet de se joindre à elle – augmentant ainsi la production globale et aidant les autres producteurs à gagner des revenus supplémentaires au cours du processus. 

Oser et en récolter les fruits

Jean-Marie Kameni / Cameroun

Jeune homme ayant grandi dans le Cameroun rural, Jean-Marie Kameni savait que son avenir résidait dans le lancement d’une forme d’entreprise agroalimentaire. Mais il manquait un ingrédient fondamental à ses projets : la connaissance technique qui garantirait la prospérité de ses cultures.

Deux ans sans emploi ont persuadé Aristide Ihorimbere qu’il devait prendre lui-même son avenir en main. Grâce à un petit emprunt et à une modeste parcelle de terre, cet agronome de 27 ans exploite maintenant une entreprise agroalimentaire rentable, produisant des produits à valeur ajoutée et  augmentant ainsi ses revenus. Alors qu’il emploie déjà cinq personnes à temps plein et dix à temps partiel, Aristide prévoit actuellement de développer ses activités. Son objectif : le marché de l’exportation.

Entretien avec Michael Hailu

Les jeunes en Afrique : « nous essayons de mobiliser tout l’espace d’innovation »

Plus de 10 millions de jeunes Africains intègrent la population active chaque année. La plupart d’entre eux travaillent dans l’agriculture. L’heure de transformer ce secteur est arrivée. Nous avons discuté avec Michael Hailu, le Directeur du CTA, qui a conduit l’organisation à entreprendre un tournant stratégique vers la jeunesse. Il participait dernièrement au Sommet Young Africa Works à Kigali.

Vidéos agripreneurs


Togo : Dévoiler les vertus insoupçonnées du soja

Ayawo Yassé DJOSSOU, 24 ans, est technicien agropastoral. Il transforme le soja en plusieurs dérivés pour valoriser ses vertus. Au cours de ses études, Ayawo a ete fasciné par les vertus du soja. Sa curiosité l'a poussé à en apprendre davantage sur cette légumineuse et il a commencé son entreprise dans la transformation du soja.


Kenya : De la farine de manioc sans gluten sur le marché

Elizabeth GIKEBE, 26 ans, est développeur de logiciels. Elle produit la farine de manioc sans gluten et de l'amidon de manioc, destinés aux consommateurs allergiques au gluten. Quand on transforme le manioc, le produit principal est la farine de manioc, mais Elizabeth utilise également les sous-produits.


Mali : Broulaye le maraicher de Bamako

Broulaye DIARRA, 40 ans, est producteur maraicher. Il a appris le maraichage avec sa mère et finit par en faire son métier. Sur son terrain de 3 hectares, Broulaye cultive principalement des légumes comme le céleri, la betterave, le navet, le chou et autres légumes.

© Mediaprod