Ressources du CTA à propos du manioc

Articles CTA

 

Etude bibliographique de la chaîne de valeur manioc en Afrique Centrale

Cette étude bibliographique identifie les différents maillons de la chaîne de valeur manioc dans les pays de l’Afrique centrale, les institutions et acteurs impliqués dans la chaîne de valeur manioc et décrit les types de relations entretenues, ainsi que les initiatives actuelles et récentes de développement de la chaîne de valeur manioc dans les pays de l’Afrique centrale.

Télécharger l'étude bibliographique

 

Améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle à travers les chaînes de valeur manioc
Consultation régionale pour la mise en œuvre du plan d'action 2016-2019 du CTA en Afrique centrale

Dans la perspective de contribuer à l'amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique centrale, le CTA a redéfini les contours de son action autour du développement et de la promotion des filières racines et tubercules et plus particulièrement de la chaîne de valeur du manioc dans la région.

Lire l'article

 

Renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle à travers le manioc

Une consultation se déroule entre le CTA et le PRASAC sur le développement de la chaîne de valeur du manioc en Afrique Centrale.

Lire l'article

 

Manioc : La racine du 21ème siècle

Culture aux multiples usages, le manioc est au cœur des problématiques de la sécurité alimentaire. Les États des pays ACP favorisent le développement de sa chaîne de valeur, que ce soit au niveau de sa transformation, de ses marchés ou encore de la recherche.

De l'Afrique à l'Asie en passant par l'Amérique latine, des millions de personnes, fréquemment des petits producteurs, dépendent du manioc pour leur alimentation, en particulier en période de soudure, et comme source de revenus. Consommée telle quelle (racine et feuilles) et parfois utilisée comme fourrage pour le bétail, la racine de manioc est de plus en plus transformée en farine, semoule ("l'atieke"), pâtes ou chips.

Lire l'article dans Spore magazine

 

Cultiver le manioc à la Grenade : l'histoire de Bernadette

Le Réseau caribéen des productrices rurales (Caribbean Network of Rural Women Producers, CANROP) est un réseau de transformatrices/productrices agricoles travaillant ensemble pour améliorer la situation économique, sociale et environnementale et celle de leur famille, de leur communauté et des Caraïbes en général. GRENROP est la section grenadine de CANROP et représente les femmes de l'archipel vivant en milieu rural. Bernadette, membre de GRENROP, partage avec nous son histoire : un bel exemple de comment certaines cultures traditionnelles sont actuellement en train d'aider à assurer une nutrition adéquate dans les Caraïbes.

Lire l'article

 

Innovative drying technology for small-scale cassava industries

Moving from traditional sun drying to labour-saving and innovative steam drying technologyS.E.B. Nonie, B.D. James and S.J. AlphaValue addition increases the shelf-life of the cassava crop, availability of finished products e.g. fermented cassava flour ("fufu") and unfermented High Quality Cassava Flour (HQCF) which can be used as a wheat flour substitute and earning potential. Yet, access to efficient drying technology is a major constraint. Traditional sun-drying is very slow, inefficient and impractical for year-round production of high quality flour. It is typically limited to at most one batch per day. In the wet or rainy season, it may take between three and five days to dry the same batch. The steam dryer was developed to provide small-scale processors with drying technology that did not depend solely on the sun. In Sierra Leone this innovation is used by seven smallholder cassava processing centres.

Télécharger le dépliant (en anglais)

 

Some Caribbean countries transitioning to Cassava flour

At least three Caribbean countries – Barbados, Grenada and Trinidad and Tobago – are selling sliced bread made partly from cassava flour instead of only the regular wheat flour.

Lire l'article (en anglais)

 

Cassava is a viable substitute to the importation of wheat and corn

Currently at least three Caribbean countries – Barbados, Grenada and Trinidad and Tobago – are selling sliced bread made partly from cassava flour instead of only the regular wheat flour and another five have had training in a bid to have the region use more cassava and its products.

Lire l'article (en anglais)

 

 


Publications CTA

 

Production du gari à partir du manioc

Guide illustré à l'intention des transformateurs de manioc à petite echelle

B. James, R. Okechukwu, A. Abass, S. Fannah, B. Maziya-Dixon, L. Sanni, A. Osei-Sarfoh, S. Fomba, S. Lukombo

Le gari, aliment de plus en plus apprécié et commercialisable en Afrique de l'Ouest, est produit à partir des racines fraîches de manioc. Ce guide pratique porte sur la capacité des petits agriculteurs et des sous-traitants à produire du gari de manière rentable. Facile à suivre, il décrit à l'aide de photographies l'agencement des centres de traitement du manioc, la sélection des machines et techniques permettant d'améliorer la qualité des produits et d'étendre le marché ainsi que les bonnes pratiques d'hygiène.

Site web publication.cta.int
Télécharger la publication (en anglais)

 

Production et transformation du manioc

Consommé à la fois par les humains et par les animaux et comptant plus d'une vingtaine de produits dérivés, le manioc offre des avantages considérables en termes de sécurité alimentaire. D'un rendement stable et élevé, même sur des sols marginaux et dans des conditions de pluviométrie incertaine, il s'agit de l'une des cultures vivrières les plus cultivées et les plus consommées dans de nombreuses régions du monde.

Site web publications.cta.int
Télécharger la publication

 

Fabrication d'une farine de manioc de haute qualité

Collection Guides pratiques du CTA, No 5

Importance et avantages du manioc
Le manioc n'est pas pleinement utilisé en Afrique de l'Est en comparaison de l'Afrique occidentale (Nigeria, Ghana). Le manioc peut vous procurer des revenus supplémentaires, créer de l'emploi et servir de réserve alimentaire pour les périodes de pénurie.

Le manioc tolère la sécheresse, résiste aux parasites et maladies, et il est facile à cultiver et à récolter. Toutes les parties de la plante de manioc peuvent être valorisées. On peut utiliser les feuilles de manioc pour faire du potage ou comme fourrage pour le bétail. Les tiges peuvent être utilisées pour planter plus de manioc, pour cultiver des champignons comestibles ou comme combustible. La racine peut se manger cuite ou crue, ou bien transformée en farine. Le manioc peut également satisfaire des besoins industriels tels que la production de biocarburant et d'amidon utilisé en papeterie et en pharmacie.

La farine de manioc de haute qualité est fabriquée dans un délai d'un jour après la récolte de la racine. Elle est très blanche, avec une faible teneur en graisse, elle n'est pas amère comme la farine traditionnelle de manioc fermenté. Elle ne transmet pas de mauvaise odeur ou de mauvais goût aux produits alimentaires et se mélange très bien avec la farine de blé pour la fabrication de pain ou de gâteaux.

Télécharger la publication

 

Cassava in the third millennium: Modern production, processing, use and marketing systems

Author:Opina, B., Ceballos, H.

Cassava in the third Millennium summarises the accumulated knowledge and experience of scientists over more than 40 years of cassava research. A veritable 'new testament to cassava science', the book focuses on applied results that will be of a valuable resource for growers, processors and consumers. The text has been updated to reflect the last decade's advances and challenges, and contains 27 peer-reviewed papers from CIAT, CLAYUCA and other scientists. Describing 'production, processing, use and marketing systems' across the tropics, the book can be used together with the Practical handbook for managing cassava diseases, pests and nutritional disorders.

Site Web publications.cta.int (en anglais)

 

Practical handbook for managing cassava diseases, pests and nutritional disorders

Author:Alvarez, E., Belloti, A. et alProviding an overview of more than 40 years of cassava research, this practical handbook is a visual complement to Cassava in the third Millennium. With innumerable photos and clear descriptions, it serves as an indispensable aid in the identification of major cassava pests, diseases and nutritional disorders. Presented as a pocketbook, the text will be of interest to professionals, technicians, trained farmers and agronomy teachers and students.

Site Web publications.cta.int (en anglais)

 

Innovative Drying Technology for Small-scale Cassava Industries

From sun drying to steam drying

For cassava producers, value addition is important both to increase the shelf-life of the crop and to make new products which fetch more income. Such value-added cassava products include fermented cassava flour (normally referred to as 'fufu' flour), and the unfermented High Quality Cassava Flour (HQCF), which is gaining market popularity for its suitability as a wheat flour substitute. However, the need for an efficient drying technology is a major constraint in the flour-making process.

Traditionally, the production of cassava flour relies on sun-drying, which is very slow, inefficient and impractical for year-round drying in areas where rains fall for a large part of the year. In the sunny season, sun-drying is typically limited to one batch per day at most. In the wet or rainy season, it may take between 3 and 5 days to dry the same batch. This puts a severe limitation on the sun-drying method where premium is placed on volume of output and quality of products. High-end dryers such as Flash dryers require regular supply of electricity, making them expensive to acquire and maintain. Hence they are normally outside the range of the rural farmer.

Télécharger la publication (en anglais)

  

Adding Value to Local Foods for Food and Nutrition Security:
Myth or Strategic Option
Roadmap for the Foundation of a Sustainable Cassava Industry in Jamaica

Report of the Cassava Value Chain Workshop November 29th, Kingston, Jamaica
by Chadwick Anderson PhD

The Cassava Value Chain Roadmap was developed from the proceedings of a national workshop held on November 29, 2012 in Kingston, Jamaica and attended by nearly 60 participants representing a wide cross-section of stakeholders. The national workshop was held as an off shoot of the regional workshop Adding value to Local Foods for Food and Nutrition Security: Myth or Strategic Option – Leveraging the Research, Innovation and Entrepreneurship Network, November 26-29. Industry experts, researchers and practitioners delivered key presentations on various aspects of the industry, including the gaps, and indicated some proposed solutions or options for consideration.

Télécharger la publication (en anglais)