Politiques, Marchés et TIC

Projects

Politiques, Marchés et TIC (PMI)

Aperçu du programme

Le Programme Politiques, Marchés et TIC (PMI) contribue essentiellement à la réalisation des deux premiers objectifs stratégiques du CTA :  

  • Amélioration de l’accès à l’information, aux connaissances et aux compétences permettant de prendre part aux processus politiques concernant l’agriculture et au développement des chaînes de valeur agricoles
  • Meilleure participation des parties prenantes aux processus concernant le développement des politiques et chaînes de valeur agricoles.

Les activités du programme s’articulent autour de trois projets principaux : 

Le soutien du CTA aux partenaires ACP évolue vers la réalisation de résultats spécifiques à long terme. Par exemple, les actions destinées à renforcer les capacités des institutions d’enseignement supérieur et de recherche sont concentrées sur la sécurité alimentaire, ce qui non seulement consolide la coopération entre institutions nationales mais permet également à chaque institution de jouer un rôle plus large dans son programme national de sécurité alimentaire. Les actions destinées à renforcer les capacités des organisations agricoles dans leur participation à la formulation de politiques agricoles sont concentrées sur quelques domaines thématiques : jeunes et agriculture, chaînes de valeur agricoles, agriculture durable et climat. Dans le domaine du développement des capacités pour la mise en place de processus décisionnels multi-parties prenantes, les efforts déployés visent de plus en plus à aider les partenaires à développer des positions de principe basées sur des faits.  

Par ailleurs, les projets deviennent de plus en plus transversaux. Par exemple, les exercices de cartographie participative qui permettent aux communautés locales de cartographier leurs ressources et d’ainsi identifier les problèmes, contraintes et solutions possibles alimentent les débats et les processus d’élaboration des politiques encouragés par le CTA. Autre exemple, les leçons tirées des actions menées pour inciter les jeunes à travailler dans l’agriculture et les chaînes de valeur agricoles, notamment par l’utilisation de TIC, sont utilisées dans la préparation de politiques en faveur de l’insertion des jeunes dans l’agriculture facilitée par le CTA.  

À partir de 2015, une approche intégrée combinant un travail sur les politiques, les chaînes de valeur et les TIC et la gestion des connaissances est adoptée pour chaque région ACP et formalisée à travers des Plans d’action régionaux revus tous les trois ans.  

Un important domaine d’action dans plusieurs régions est le renforcement des chaînes de valeur nationales et régionales pour les principales cultures et productions animales. Dans de nombreux pays, les villes connaissent une croissance rapide qui, associée à la hausse des revenus sur les marchés émergents, stimule la demande en produits alimentaires. Pour que les petits exploitants agricoles tirent profit de ces opportunités, il faut mettre en place des chaînes de valeur performantes qui les relient à la demande dans les zones urbaines – ce qui exige des politiques, infrastructures, institutions, mécanismes et technologies favorables. En fédérant ses ressources et réseaux autour d’un objectif commun, le CTA veut assurer une réponse globale à ces défis.    

Alors que les petites exploitations agricoles dans les régions ACP sont largement dépendantes du régime des précipitations, les risques induits par le changement climatique ont un impact de plus en plus fort sur l’agriculture et la sécurité alimentaire. L’action du CTA vise à renforcer l’adaptation des produits agricoles de base au changement climatique et à développer la résilience des exploitations aux chocs climatiques et économiques.  

Un autre domaine d’action important est l’amélioration de l’interaction entre agriculture et nutrition. Actuellement, la relation entre les deux est souvent dysfonctionnelle : la malnutrition coexiste avec un problème croissant d’obésité et de problèmes de santé liés à la nutrition. En réunissant institutions de recherche, organisations d’agriculteurs, spécialistes de la vulgarisation et du conseil agricole, représentants des ministères, le CTA peut aider à améliorer la dynamique sous-tendant la relation entre producteurs et consommateurs en vue de créer des opportunités profitables à tous.