Appel à propositions

Vous et nous

Appel à soumission d'articles

Objet : Programmes et expériences innovantes dans le renforcement du financement des chaînes de valeur incluant les petits exploitants

La finalité du présent Appel est de recueillir, de publier et de diffuser des expériences et des exemples de réussite dans les pays ACP (ou pertinentes pour les pays ACP) susceptibles d'inspirer, notamment aux bailleurs de fonds, la création de mécanismes nouveaux et innovants de financement de la chaîne de valeur incluant les petits exploitants dans leur pays.

Un des domaines de travail du CTA est le financement de la chaîne de valeur incluant les petits exploitants. En vue d'améliorer la compréhension de l'ensemble des techniques susceptibles d'être utilisées à bon escient pour structurer le financement de la chaîne de valeur agricole pour les petits exploitants, le CTA souhaite recueillir des études de cas sur n'importe lequel des sujets exposés ci-dessous :

  • Série 1 : Applications mobiles pour renforcer le financement des chaînes de valeur agricoles;
  • Série 2 : Financement incluant les petits exploitants pour les chaînes de valeur non traditionnelles;
  • Série 3 : Financement de la chaîne de valeur pour une résilience au changement climatique.

Langue: en anglais ou en français.

Les propositions doivent être adressées au CTA et soumises par email au plus tard le vendredi 30 janvier 2015 à CTAVCFpapers@cta.int. La ligne d'objet doit comprendre le texte suivant (sans les guillemets) : « Appel à contributions du CTA sur le financement des chaînes de valeur ».

Téléchargez l'appel à soumissions d'articles complet.


Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) est une institution internationale conjointe des Etats du Groupe ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et de l’Union européenne (UE). Le CTA intervient dans les pays ACP pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, accroître la prospérité dans les zones rurales et garantir une bonne gestion des ressources naturelles. Il facilite l’accès à l'information et aux connaissances, favorise l’élaboration des politiques agricoles dans la concertation et renforce les capacités des institutions et communautés concernées.