Services d'informations ICT4Ag axés vers le marché et appartenant aux utilisateurs

Actualités et événements

Un consortium public-privé remporte une subvention de 4,6 millions d’euros pour fournir des conseils agricoles par satellite aux agriculteurs ougandais

Pour diffusion immédiate - Wageningen, 05 août 2015

Août 5, 2015

Un consortium dirigé par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) s'est vu allouer une subvention de la Netherlands Space Office (NSO) pour la mise en œuvre d'un projet visant à fournir des services de conseil agricole grâce aux TIC en Ouganda. Le projet Market-led, User-owned ICT4Ag Enabled Information Service (MUIIS) s'étend sur trois ans (2015-2018) et utilisera des données générées par les satellites pour améliorer la production et les perspectives de commercialisation au sein de trois chaînes de valeur : maïs, graines de soja et sésame. L'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), aWhere Inc., la Fédération des agriculteurs d'Afrique de l'Est (EAFF), EARS Earth Environment Monitoring (EARS-E2M), le Centre de compétences eLEAF (eLEAF) et Mercy Corps Ouganda, participent à ce projet aux côtés du CTA.

Une enveloppe de 4 578 768 € a été octroyée à la suite d'un appel à propositions lancé par la NSO en 2014, dans le cadre du programme de Facilité G4AW (Géodonnées pour l'Agriculture et l'Eau), destiné à soutenir des initiatives utilisant des données satellitaires pour améliorer les services de conseil agricole. Un élément clé de ce projet mené par le CTA réside dans sa conception, qui vise spécifiquement à renforcer les capacités des associations de producteurs à adapter les services de vulgarisation à leurs besoins réels et à offrir un service axé à la fois sur la demande et sur le marché. 

« Jusqu'à présent, le secteur privé, les ONG, les instituts de recherche ou les gouvernements ont fourni la plupart des services relatifs aux technologies de l’information et de la communication (TIC) pour l’agriculture. À terme, ce projet permettra aux associations de producteurs, EAFF Ouganda en l'occurrence, de prendre le relais sur les fournisseurs de services TIC » déclare le Dr Benjamin Kwasi Addom, coordinateur de programme TIC pour le développement  au CTA. « Notre expérience nous a appris que les associations de producteurs connaissent mieux les besoins en information de leurs membres. Les agriculteurs préfèrent obtenir des informations de leurs collègues plutôt que des fournisseurs de services externes ». 

Avec son offre bon marché de services d'informations satellitaires fournis par téléphones portables, le programme devrait profiter à plus de 350 000 petits exploitants ougandais, dont 35 % de femmes. On prévoit une augmentation de 25 % du rendement des cultures vivrières et de 20 % du revenu des agriculteurs, une économie de 10 % sur l'utilisation efficace des intrants agricoles et de l'eau, ainsi qu'une baisse de 10 % du risque lié à l'utilisation de ces intrants. Les échanges et les investissements sont également susceptibles d’être renforcés en faveur des distributeurs d'intrants agricoles et des fournisseurs de services. 

Trois entreprises spécialisées dans les données, aWhere, eLEAF et EARS-E2M, analyseront des données satellites relatives aux prévisions météorologiques, à la gestion des cultures et à l'assurance-récolte, qui seront ensuite passées au crible pour être proposées sous forme de conseils pratiques visant à améliorer la production agricole. Dans l'intervalle, le CTA travaillera en collaboration avec l'AGRA et l'EAFF pour déterminer les besoins en information et former les agriculteurs à l'utilisation des informations fournies. Un suivi régulier et des évaluations permettront d'identifier les approches les plus efficaces. Située à la fin de la chaîne d'information, Merci Corps Ouganda veillera à la diffusion et à l'échange d'informations pertinentes par téléphones portables.  

Les agriculteurs abonnés au service pourront recevoir des alertes par SMS, qui leur offriront des prévisions météorologiques quotidiennes, des alertes rapides en cas de sécheresse, des astuces éco-intelligentes et des conseils. En outre, ils auront accès à un service d'assistance agricole et ils pourront souscrire à une assurance-récolte abordable pour compenser les effets du changement climatique.

« Ce projet, visant à tirer parti des technologies de l’information et de la communication pour faciliter l'inclusion financière des petits exploitants agricoles et pour favoriser leur accès à des marchés rentables, renforcera l'autonomie de plusieurs centaines de milliers d'agriculteurs ougandais » déclare Stephen Muchiri, directeur général d'EAFF. « Grâce à l'utilisation de plateformes technologiques mobiles innovantes, ces agriculteurs pourront former des partenariats public-privé-producteurs durables, tout au long des chaînes de valeur prioritaires. Ceci leur permettra d'accéder à des informations sur la météo et sur la demande qui faciliteront la prise de décision en matière de production, leur permettant de renforcer leur participation aux marchés nationaux et régionaux, tout en améliorant leur sécurité alimentaire et leur niveau de revenu ». 

Le Dr Bashir Jama, directeur du programme de solutions agricoles de l'AGRA, salue le projet comme une occasion de fournir des services de vulgarisation fiables aux agriculteurs, grâce à des services TIC rapides et abordables, alors que de nombreux petits producteurs ont un accès insuffisant à des conseils utiles en temps opportun. 

« AGRA s’intéresse de plus en plus à la possibilité d'utiliser des applications TIC, en vue de combler l'écart de connaissances entre les agriculteurs et la communauté des chercheurs en agronomie. Il s'agit d'un élément essentiel pour la plupart des pays d'Afrique où les conseillers agricoles sont peu nombreux et très éloignés les uns des autres » dit-il. « Ce projet permettra donc d'accroître davantage nos connaissances sur le potentiel des applications TIC dans l'agriculture. Il contribuera également à renforcer les partenariats avec les institutions qui se sont associées pour le mettre en œuvre ».

[Fin]  

La facilité G4AW (Géodonnées pour l'Agriculture et l'Eau) de la Netherlands Space Office est un programme de subventions du ministère néerlandais des Affaires étrangères, axé sur l'amélioration et le renforcement d'une production alimentaire durable et sur une utilisation plus efficace de l'eau en agriculture. Elle finance des projets visant à fournir aux petits producteurs de denrées alimentaires (agriculteurs, éleveurs et pêcheurs) des produits et des services d'information par satellite. http://g4aw.spaceoffice.nl/en

Pour obtenir davantage d'informations, veuillez contacter :
Stéphane Gambier
gambier@cta.int
Tél. : +31 (0)317 46 71 79