Connaissance et formation

Articles choisis

Promouvoir les données ouvertes pour l’agriculture et la nutrition

Conférence ministérielle sur l’initiative des données ouvertes pour l’agriculture et la nutrition et la 4e exposition Agritec Afrique

Juin 24, 2017

Lors d’une conférence ministérielle sur l’initiative des données ouvertes pour l’agriculture et la nutrition et de la 4e exposition Agritec Afrique, organisées du 14 au 16 juin à Nairobi, au Kenya, des acteurs régionaux clés ont examiné des pistes pour promouvoir les données ouvertes et la science pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle. 

En 2016, lors du Sommet du GODAN (Global Open Data for Agriculture and Nutrition, Initiative mondiale des données ouvertes pour l'agriculture et la nutrition), le Kenya avait pris l'engagement de promouvoir l'utilisation des données ouvertes pour l'agriculture et la nutrition. Suite à cet engagement, une conférence ministérielle, organisée conjointement par le Gouvernement kenyan et le GODAN, s'est tenue au mois de juin, autour du thème de l'exploitation du dividende démographique par le biais d'investissements dans les données alimentaires et nutritionnelles.

Les discussions se sont concentrées sur les aspects en rapport avec l'utilisation des statistiques dans le secteur agricole, en particulier l'inaccessibilité des données et l'impact de ce problème sur la capacité des pays à gérer les urgences alimentaires. « Nous souffrons du manque d'investissement dans les statistiques et les capacités agricoles, problème encore aggravé par l'absence de coordination au sein de l'écosystème des données nationales », explique Dr Zacharay Mwangi, directeur général du Bureau national kenyan des statistiques. Pour renforcer le potentiel de création d'emplois et les possibilités d'emploi dans l'agriculture, le secteur agricole a besoin de données exactes, accessibles et exploitables. Toutefois, l'utilisation de données pour la prise de décisions et les interventions en vue de la croissance agricole reste problématique. « La création d'une culture d'utilisation des données pour documenter la prise de décisions et le renforcement du pouvoir des citoyens, notamment dans le domaine de l'alimentation et de la nutrition... constituent un choix rationnel favorable au développement », explique Willy Bett, secrétaire d'État à l'agriculture, à l'élevage et à la pêche.

Agriculture Cabinet Secr Willy Bett makeshis remarks during the official opening of the Godan Conference Agritech Exhibition

Willy Bett, secrétaire d’État à l’agriculture, à l’élevage et à la pêche

 

Une série de séances spécialisées ont permis d'aborder quatre grands thèmes – la coordination des données, la productivité agricole, l'amélioration des capacités et le financement en faveur des petits exploitants. Au programme de la conférence également, des groupes de travail de haut niveau qui ont examiné des propositions et des actions concrètes, à mettre en œuvre au niveau gouvernemental, pour catalyser la transformation agricole, comme :

  • Exploiter le potentiel de la jeunesse grâce aux données ouvertes pour la croissance économique et la prospérité
  • Renforcer la résilience et la sécurité alimentaire dans les communautés agricoles
  • Dialogue sud-sud : comment les données facilitent-elles les innovations dans les chaînes de valeur agricoles
  • Renforcer les capacités pour une prise de décision fondée sur des données probantes dans l'hémisphère sud

La conférence a réuni quelque 400 représentants des secteurs privé et public, issus des domaines les plus divers – agriculture, éducation, télédétection et gouvernement. L'événement a également attiré les ministres de l'Agriculture de Gambie, du Kenya, du Rwanda, du Soudan du Sud, du Soudan et d'Ouganda, ainsi que les ministres adjoints de l'Agriculture du Ghana et de Sierra Leone. Ce groupe de ministres a mis en place un réseau intergouvernemental africain pour les données ouvertes au service de l'agriculture et de la nutrition et a confirmé que sa prochaine réunion annuelle se tiendrait en Ouganda.

Le CTA avait pour sa part co-organisé une session sur le renforcement des capacités pour une prise de décision solidement documentée dans l'hémisphère sud. Le CTA révise par ailleurs actuellement le compte rendu de la conférence et la production de documents en coopération avec l'Alliance pour une révolution verte en Afrique et les organisateurs de l'événement.

En savoir plus

Site Web du Bureau national des statistiques du Kenya

 

Group Photo open data nairobi

Photo de groupe Conférence ministérielle sur les données ouvertes mondiales pour l'agriculture et la nutrition