Politiques agricoles

Articles choisis

Politiques et partenariats pour des systèmes alimentaires nutritifs aux Fidji

Une approche multisectorielle et sensible à la dimension de genre est la solution

Juillet 28, 2017

Les 28 et 29 juin, le CTA et l’Organisation du secteur privé des îles du Pacifique (PIPSO) ont organisé, en coopération avec le Fonds international de développement agricole (FIDA), un atelier national sur la « Promotion des systèmes alimentaires nutritifs dans les îles du Pacifique ». L’événement s’est déroulé à Suva (Fidji) dans le cadre du projet en cours mené par le CTA, le FIDA et la PIPSO

L'objectif était de confronter divers points de vue, d'échanger des connaissances, de susciter des discussions sur les diverses dimensions des défis agricoles et nutritionnels aux Fidji et de formuler, sur cette base, des recommandations clés pour orienter les politiques et les programmes. Cet atelier de deux journées a réuni 63 participants (dont 46 % de femmes), parmi lesquels des représentants d'organisations publiques et privées, de ministères (agriculture, commerce et économie, santé), d'institutions financières (banques et institutions de microfinance), de l'agribusiness (PME) – notamment des organisations de producteurs –, d'universités et d'agences de développement. L'atelier a été inauguré par M. Christoph Wagner, en charge de la coopération au sein de la délégation européenne pour le Pacifique, M. Sakiusa Tubuna, coordinateur régional de la FIDA au Pacifique, et M. Howard Politini, président du conseil d'administration de la PIPSO.

« S'attaquer aux défis agricoles de manière innovante, telle est l'ambition de cet atelier. La Commission européenne canalise son soutien au secteur agricole des Fidji par le biais d'organismes chefs de file et met clairement l'accent sur les partenariats public-privé. Le CTA est une organisation de premier plan, il apporte les connaissances et l'expertise de pairs de l'étranger » - Christoph Wagner, Délégation de la CE

La FIDA voit dans le projet collaboratif mené avec le CTA et la PIPSO une occasion de développer et de lancer à l'échelle pilote des approches innovantes qui renforcent le lien entre l'agriculture et la nutrition et améliorent l'accès des habitants aux produits alimentaires sains et nutritifs.

« Ce projet offre la chance de mettre la nutrition au cœur de l'agriculture – Et pour cela, nous devrons mettre en commun toute l'expertise » – Sakiusa Tubuna, FIDA

Guests garlandingDes couronnes de fleurs pour accueillir les principaux intervenants de l’atelier : de gauche à droite, M. Christoph Wagner, Chef de la coopération, délégation européenne pour le Pacifique, Howard Politini, président de l’Organisation du secteur privé des îles du Pacifique et Sakiusa Tubuna, coordinateur régional, FIDA Pacifique. 

Judith Ann Francis, coordinatrice de programme senior politiques S&T et responsable du projet phare « Pacifique » au CTA, a fait un tour d’horizon des approches et des outils innovants qui seront utilisés pour réaliser l’objectif du projet, par ex. un financement initial pour valider le concept de renforcement des liens entre l’agriculture et la nutrition à l’échelon des communautés, les plateformes multiacteurs de coordination de la chaine de valeur/d’innovation agricole (plateformes VCC/AI) pour la modernisation des chaînes de valeur et une facilité de crédit pour le développement des PME innovantes.

« Avec ces outils novateurs, le projet aidera les communautés à trouver des solutions basées sur les savoirs traditionnels, les entreprises agroalimentaires à exploiter le capital social et intellectuel, et les producteurs à participer au développement de chaînes de valeur inclusives. » – Judith Francis, CTA