Dernières nouvelles

CTA

L’Examen global 2017 de l’Aide

L’Examen global 2017 de l’Aide pour le commerce ayant pour thème « Promouvoir le commerce, l'inclusion et la connectivité pour un développement durable » s’est tenu du 11 au 13 juillet 2017 au siège de l’Organisation mondiale du commerce à Genève.

Juillet 31, 2017

Cet Examen global repose sur un exercice de suivi et d'évaluation visant à étudier les priorités en matière d'aide pour le commerce et la manière dont elles ont évolué ; l'état d'avancement de la mise en œuvre de l'Accord sur la facilitation des échanges et le soutien à cette mise en œuvre ; la participation et le soutien au développement du commerce électronique ; et l'investissement dans l'infrastructure, le développement des marchés de services connexes et les réformes du climat de l'investissement menées à cette fin. L'un des thèmes transversaux abordés dans ce contexte a été l'autonomisation économique des femmes.

L'Examen global permet de dynamiser le soutien et d'orienter les stratégies afin d'aider les pays en développement à tirer le meilleur parti du commerce pour leur développement.

Le Programme TradeCom II UE-ACP, le CTA et le Comité de liaison UE-ACP ont organisé conjointement un événement parallèle – Les dimensions inclusivité et connectivité de la coopération UE-ACP en matière de commerce et de développement – sur la manière de renforcer les dimensions inclusivité et connectivité de la coopération UE-ACP en matière de commerce et de développement, et de traduire les objectifs du « Plan d'investissement extérieur » et de la stratégie « Digital4Development » en politiques et accords solides pour une mise en œuvre efficace des engagements en matière d'aide pour le commerce.

Cet événement a été rehaussé par les allocutions de Viwanou Gnassonou, Sous-Secrétaire Général - Développement économique durable et Commerce, Groupe ACP, Catherine Krobo-Edusei, PDG d'Eden Tree au Ghana, Mme Jane Ngige, PDG de Kenya Flower Council, Tadeous Tafirenyika Chifamba, Ambassadeur de la République du Zimbabwe auprès de l'Union européenne et du Benelux, et Axel Pougin De La Maisonneuve, Chef adjoint d'unité, Secteur privé et Commerce, direction générale de la coopération internationale et du développement de la Commission européenne (DG DEVCO), qui ont abordé les bonnes pratiques et les leçons retenues des accords de coopération UE-ACP sur le commerce inclusif et la connectivité ainsi que les principaux moteurs de l'aide UE-ACP dans le cadre des interventions commerciales.

Il a été reconnu que les accords de coopération structurés UE-ACP en matière de commerce et de développement ont contribué à la croissance et au développement du commerce dans les pays partenaires en :
• améliorant l'agenda de productivité pour l'industrialisation, l'expansion commerciale, la diversification et l'intégration effective dans l'économie mondiale ;
• intervenant efficacement sur les facteurs clés tels que la compétitivité commerciale et la connectivité ;
• promouvant les politiques macro-économiques pour une croissance inclusive, la création de valeur ajoutée et l'expansion commerciale ;
• tirant parti de l'économie bleue.

L'intégration accrue des pays ACP dans l'économie européenne et mondiale reste un objectif clé. Elle imprimera un nouvel élan à l'expansion continue des exportations des pays ACP, à la pénétration effective des chaînes de valeurs régionales et mondiales, au développement durable et à la négociation efficace d'accords commerciaux régionaux et multilatéraux, ainsi qu'à la mise en œuvre de ces accords à leur avantage.

La mise à jour de la Stratégie d'aide pour le commerce de l'UE vise précisément à améliorer son efficacité et son impact, en la liant aux moteurs de l'investissement et du commerce, tels que le Plan d'investissement extérieur et les nouveaux accords de libre-échange, et en prenant en considération les nouvelles réalités du commerce international.

À l'avenir, il faudra de la volonté politique pour traduire ces objectifs de commerce et de coopération en politiques et actions solides, en vue d'une mise en œuvre efficace des engagements en matière d'aide au commerce et d'un rôle plus conséquent pour le secteur privé. Vu les gains considérables que les partenariats UE-ACP peuvent induire, les pays ACP s'efforceront d'accélérer le rythme d'intégration dans les économies régionales et mondiales, grâce au partenariat consolidé avec l'Union européenne.