TIC pour le développement

Articles choisis

Investir dans la création d’emplois pour les jeunes Africains

6e Forum des affaires UE-Afrique, 27 Novembre 2017, Abidjan, Côte d’Ivoire

Novembre 22, 2017

Lors du 6e Forum des affaires UE-Afrique, le 27 novembre 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, le CTA anime une session sur l’intégration des innovations TIC dans l’agribusiness. Cette session met en avant les opportunités que les TIC peuvent offrir aux jeunes entrepreneurs en ne se limitant pas à transformer l’agriculture africaine mais en créant des emplois et en améliorant les revenus.

Le Forum des affaires UE-Afrique (EABF), qui a pour thème général « Investir dans la création d’emplois pour les jeunes », examine les défis et les possibilités d’investissement en Afrique dans quatre secteurs stratégiques : les énergies renouvelables, l’agribusiness, l’infrastructure et l’économie numérique. L’objectif est de dégager des solutions, notamment en faveur du nombre croissant de jeunes entrepreneurs, hommes et femmes. 

Le CTA anime une session sur le thème « Comment intégrer les technologies TIC innovantes dans l’agribusiness ». Cette session réunit de jeunes agents de l’innovation du secteur des TIC pour l’agriculture (ICT4AG), des fournisseurs de services, des représentants d’organisations paysannes et des responsables politiques. Les participants vont échanger leurs points de vue et leurs expériences, ainsi qu’examiner des pistes pour accélérer le processus de numérisation, un instrument clé pour la transformation de l’agriculture africaine. La session présente des exemples de success stories illustrant le rôle majeur joué par le CTA dans le soutien aux jeunes entrepreneurs engagés dans l’ICT4Ag et montre l’importance capitale des TIC, qui peuvent transformer l’agriculture africaine en améliorant la productivité et l’accès aux marchés, et en encourageant l’entrepreneuriat des jeunes.  

« Un environnement politique favorable »   

« Les ICT4Ag changent résolument la donne en favorisant la transformation agricole en Afrique, tandis que les jeunes entrepreneurs ICT4Ag font la différence pour les petits producteurs », a expliqué Michael Hailu, directeur du CTA. « Il convient dès lors de mettre en place un environnement politique susceptible de soutenir l’accélération des innovations TIC dans l’agriculture africaine. Il faut aussi diffuser et généraliser ces innovations afin d’améliorer l’agriculture à petite échelle et de renforcer la résilience face au changement climatique. Et pour cela, les gouvernements et les partenaires du développement doivent absolument investir davantage dans l’infrastructure numérique et le développement des compétences informatiques des petits agriculteurs », a-t-il aussi indiqué.    

L’EABF, qui fait partie intégrante de la stratégie conjointe Afrique-UE, clôture une série d’événements commerciaux organisés en Afrique et en Europe tout au long de 2017, notamment lors les Journées européennes du développement (juin 2017), autour des thèmes « Combler la fracture numérique en Afrique » et de l’agriculture innovante pour la prochaine génération d’exploitations agricoles. Les discussions de cette session alimenteront le 5e sommet UE-Afrique, les 29 et 30 novembre, également à Abidjan.