Histoires d'impact

CTA

Mieux impliquer les communautés dans le projet MP3D

Interview de Debora Linga, fondatrice de Tribal Peoples Development

Lorsqu’elle a quitté un travail de bureau peu inspirant, Debora Linga a bénéficié de l’aide du CTA pour créer sa propre ONG, Tribal Peoples Development, au Suriname. Grâce à ses origines saramacas, elle est en mesure d’appliquer une approche du développement réellement participative. Nous sommes entretenus avec Debora pour comprendre comment elle génère un impact durable sur sa communauté et comment le CTA implique les populations indigènes dans le développement de solutions aux problèmes qu’elles rencontrent.

Le manque de synergie de certains projets entrave le développement des communautés dans beaucoup de régions de Madagascar. Au niveau des localités où le processus de la modélisation participative en trois dimensions (MP3D) a été développé, les responsables voient en cette nouvelle technique un atout fédérateur susceptible de favoriser la coordination des actions de développement.

Longtemps soumises, passives mais aussi amorphes, les paysannes d'Ampefy et d'Analavory veulent prendre en main leur propre développement. Mais leur volonté de s'émanciper est souvent confrontée à des obstacles. Aujourd'hui, elles sont incontournables dans le développement de la Région. La modélisation participative en trois dimensions (MP3D) y a apporté sa pierre à l'édifice : les autorités administratives et traditionnelles, les partenaires de développement, la communauté... Tous reconnaissent leurs services.

Tsiza Ernest, Président de l'Association des pêcheurs, dénommée « La Baleine » composée d'une dizaine de membres, est un pêcheur sexagénaire du littoral-Est de la Grande île du quartier du Sahoragna, de la Commune de Fenerive Est à 500 km de la capitale. Son association est minée par des problèmes qui gangrènent leur métier. Le processus de la modélisation participative en trois dimensions (MP3D) est arrivé à point nommé leur apportant de nouvelles perspectives tout en consolidant leurs acquis.

La modélisation participative en 3D, un outil puissant pour le développement des associations au Madagascar

Interview avec Rajoelisolo Kotondrajaona, Secrétaire Général du BIMTT ou Bureau de Liaison des Institutions de Formation en milieu Rural à Madagascar

Rajoelisolo Kotondrajaona, le SG du BIMTT, expliquant aux participants le processus de la cartographie 3D

Rajoelisolo Kotondrajaona, Secrétaire Général du BIMTT ou Bureau de Liaison des Institutions de Formation en milieu Rural à Madagascar, n’a pas hésité un instant à adopter la maquette participative, faisant figure selon lui d’un puissant outil à clé multiple pour le développement de son Association après avoir assisté à l’exercice de modélisation participative en 3D (MP3D) mené par une équipe de CTA à Madagascar.