Leading image

Connecter les agriculteurs aux marchés en un simple clic

Blog

Blog

Un lauréat du concours Pitch AgriHack du CTA, Farmart – un marché agricole en ligne – permet aux agriculteurs de vendre leurs produits plus cher et de réduire les pertes après récolte.

Les agroentreprises transformatrices doivent comprendre ce dont ont besoin les agriculteurs et leur fournir une solution simple. Pour Abraham Quaye, diplômé en agrobusiness de la Kwame Nkrumah University of Science and Technology et passionné par les technologies et les médias sociaux, le problème des petits exploitants du Ghana n’est pas tant de produire des denrées mais de trouver un marché viable pour vendre leurs produits. « Beaucoup pratiquent l’agriculture depuis longtemps mais leur dur labeur ne leur rapporte pratiquement rien, parce que les acheteurs font défaut et ceux qui leur achètent leurs produits leur offrent souvent des prix trop bas », explique M. Quaye, qui a décidé de trouver une solution au défi de l’accès au marché pour les agriculteurs.

Fort de ses compétences technologiques, M. Quaye a lancé Farmart à l’aide d’un investissement de 4 000 cédis (730 €). Farmart connecte les agriculteurs à des clients de manière innovante et intelligente. Dès qu’une commande est passée sur son site web, l’entreprise vient s’approvisionner chez les agriculteurs pour livrer ensuite les produits au domicile des particuliers ou dans les bureaux des entreprises, dans tout Accra.

« Le fait de gérer une entreprise en ligne nous a aidés à faire attention aux besoins de nos clients, qui font des affaires avec nous électroniquement », indique M. Quaye. L’entreprise a aussi utilisé les médias sociaux – dont Twitter, Facebook, Instagram et Pinterest – pour donner un coup de pouce à son profil en ligne. Le site web de Farmart permet aux clients de commander facilement. Et pour ceux qui sont moins à l’aise avec les nouvelles technologies, un numéro leur permet de passer commander par message, via WhastApp ou SMS.

Valorisation

En 2017, Farmart a remporté le concours Pitch AgriHack du CTA, qui entend promouvoir les start-up qui offrent des solutions innovantes dans le secteur de l’agrobusiness. Grâce au soutien du CTA, Farmart cherche à recruter plus de personnel, ainsi qu’à augmenter son nombre de clients – particuliers et entreprises –, à développer de nouveaux services, à générer des revenus plus élevés et à rendre l’entreprise plus durable. Le CTA a permis à Farmart d’assister à l’Africa Agribusiness Incubation Conference and Expo 2017, organisée par l’African Agribusiness Incubation Network (AAIN) au Sénégal. Le PDG de Farmart assistera aussi au Forum sur la révolution verte en Afrique (AGRF) 2018. Ce genre d’opportunités de mise en réseaux aide Farmart, ainsi que d’autres start-up, à promouvoir leurs services et produits.

M. Quaye indique que les formations entrepreneuriales et l’exposition aux nouvelles idées sont cruciales pour stimuler le développement des start-up en Afrique. « Pitch AgriHack nous a permis de réaliser ce que nous ne faisions pas correctement et de comprendre comment collaborer au mieux avec les agriculteurs et comment gérer une entreprise axée sur les petits exploitants », raconte-t-il. « Pitch AgriHack, ce n’est pas qu’une question de pitch. Nous avons suivi des formations sur le pitching, les modèles financiers et les opportunités tout au long des chaînes de valeur agricoles – des éléments fondamentaux pour gérer durablement une entreprise. Je recommande à toutes les start-up de participer à Pitch AgriHack. »

L’agrobusiness, c’est l’avenir

« Nous nous sommes inspirés d’Alibaba et d’Amazon et diversifions dès lors nos activités », déclare M. Quaye. En 2017, Farmart a lancé la « Farmers Box », un service de paniers préparés contenant des produits agricoles labellisés frais de la ferme. L’entreprise a aussi créé « Farmstore », une plateforme permettant aux transformateurs alimentaires agréés de créer leur propre marché pour les produits de niche sur la plateforme Farmart. En 2018, Farmart entend collecter 12 000 € pour élargir ses activités et obtenir une accréditation de l’autorité ghanéenne des aliments et des médicaments, afin de pouvoir accéder au marché d’exportation.

« Nous développons une technologie pour connecter des agriculteurs ghanéens avec des clients étrangers et voulons profiter de la demande croissante de produits bio », affirme M. Quaye. « Nous plaidons aussi pour des politiques en faveur de l’agrobusiness. L’initiative ghanéenne “Planting for Foods and Jobs” permet aux agriculteurs de produire davantage, une bonne chose pour nous. Quand les petits exploitants vont bien, le pays se porte bien et la croissance économique est stimulée. »

Une idée d’agro-entreprise mais pas d’argent ? Soyez créatif !

par et

Vous êtes convaincu d’avoir trouvé un concept génial de start-up agricole. Mais qu’en est-il du financement ? De jeunes agripreneurs nous prouvent qu’il n’y a pas qu’une seule manière de trouver des fonds pour concrétiser un business plan : la nécessité est la mère de l’invention !

Le “crowdfunding”, un nouveau modèle de financement pour l’agriculture africaine porté les jeunes

par , et

Face au manque de financement des entreprises agricoles par les banques, certains entrepreneurs innovent en tirant parti des technologies numériques pour mobiliser des investissements auprès du grand public. Les plate-formes de « crowdfunding » présentent plusieurs avantages, mais aussi des risques à appréhender pour un développement harmonieux de ce modèle de financement alternatif porté par les jeunes.

Promouvoir les incubateurs pour agripreneurs en Afrique – Enseignements du Nigéria

par et

Les incubateurs/accélérateurs sont des initiatives nouvelles en Afrique, en particulier dans le secteur de l’agriculture. L’adoption de cette approche et ses impacts sont toujours en cours. Destinés à promouvoir l’emploi ou à lutter contre le chômage chez les jeunes, les incubateurs ont pour vocation d’aider des jeunes à créer leur entreprise – dès le tout début de la concrétisation de leur projet – et des entrepreneurs plus expérimentés à innover ou à développer plus rapidement leurs activités.

Accompagner la croissance des entrepreneurs numériques : l'expérience de l’initiative AgriHack Talent

par

Dans un domaine aussi complexe que l’e-agriculture, l’accompagnement des jeunes innovateurs et entrepreneurs, à travers la formation et le mentorat, se révèle particulièrement important.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!