Leading image

Cultiver plus pour vendre plus

©CTA

Monday, 19 March 2018 Mis à jour le Friday, 12 October 2018

Le projet Services d’informations ICT4Ag axés sur le marché et détenus par les utilisateurs (Market-led User-owned ICT4Ag-Enabled Information Service, MUIIS), financé par le ministère néerlandais des Affaires étrangères et supervisé par le CTA, a pour but d’utiliser les TIC afin d’aider les agriculteurs ougandais à augmenter leur productivité et ainsi augmenter leurs revenus.

En mars 2017, le projet MUIIS a lancé un « groupe de services » pour les petits agriculteurs incluant conseils agronomiques, alertes météo et assurance indexée – des informations envoyées par SMS aux abonnés. Robinah Najjuma, mère de cinq enfants et agricultrice dans le district Zirobwe, en région Centre, fut l’une des premières utilisatrices des services MUIIS.

« Je plante désormais le maïs en ligne droite. J’ai aussi suivi tous les conseils en matière de calendrier des cultures et de lutte contre les ravageurs et les maladies », explique-t-elle. Cette année, j’espère atteindre un rendement de 6,18 tonnes par hectare. » Les cultures de maïs voisines, elles, produisent jusqu’à 2,47 tonnes/ha les années fastes. Contrairement à Robinah, ses voisins n’ont pas bénéficié des services de MUIIS.

La proposition de valeur du projet est claire. « MUIIS est une entreprise et non un simple projet de développement », assure Carol Kakooka, coordinatrice du projet MUIIS pour le CTA. C’est un service tout-en-un qui aide les agriculteurs à augmenter leurs rendements et leurs ventes. » À terme, ce projet d’une durée de trois ans entend toucher 350 000 agriculteurs grâce à des ateliers de formation et de sensibilisation. Quelque 200 000 agriculteurs devraient également accroître leurs récoltes d’au moins 25% et leurs revenus d’au moins 20%.

Outre le CTA, les principaux partenaires du projet sont Mercy Corps, l’Alliance pour une révolution verte en Afrique, aWhere Inc, EARS Earth Environment Monitoring, eLEAF BV et la Fédération des agriculteurs d’Afrique de l’Est (EAFF). Certains d’entre eux ont fait appel à d’autres organisations pour la mise en œuvre du projet : l’EAFF a ainsi chargé l’Alliance des coopératives ougandaises (UCA) et la Fédération nationale ougandaise des agriculteurs (UNFFE) du volet de coopération avec les agriculteurs. Elles supervisent les activités des agents MUIIS, chargés de profiler les agriculteurs puis de leur vendre le groupe de services. Ainsi , les SMS reçus par les abonnés sont adaptés à leurs besoins.

Fin 2017, plus de 230 000 agriculteurs avaient directement tiré profit du projet via une formation ou une conférence d’agents MUIIS, et 150 000 agriculteurs avaient été profilés. Mettons toutefois ces chiffres en perspective : l’objectif initial était d’atteindre les 100 000 abonnés à la fin de la deuxième saison mais seulement 379 agriculteurs ont franchi le pas.

« C’est surtout une question de coût », précise Ben Addom, coordinateur du programme TIC au CTA et responsable de l’exécution du projet. La plupart des agriculteurs ougandais sont habitués à recevoir gratuitement ces conseils et ne souhaitent pas payer pour un tel produit. » Dès lors, le projet doit justifier son bon rapport qualité-prix en recueillant des données démontrant l’augmentation des rendements pour les abonnés ainsi que les avantages de la souscription à l’assurance indexée.

Néanmoins, convaincue de la valeur ajoutée de MUIIS, la Fondation Rabobank a lancé à l’échelle pilote un programme de prêt pour l’acquisition d’intrants agricoles, dont 5 000 abonnés MUIIS bénéficieront au cours de la première saison de culture de 2018.

Malgré le succès mitigé des services MUIIS, l’UCA et l’UNFFE – en charge de MUIIS à la fin de sa période de subvention – sont persuadées des formidables avantages que le projet offrira tant aux organisations membres qu’aux abonnés. « De tous les projets auxquels j’ai coopéré, MUIIS est sans conteste le mieux adapté aux besoins des petits agriculteurs », explique Ronah Nyiraneza de l’UCA. 

Fin 2017, plus de 230 000 agriculteurs avaient directement tiré profit du projet via une formation ou une conférence d’agents MUIIS

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!