Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.
Leading image

De nouvelles opportunités en 2018 pour les lauréats de Pitch AgriHack 2017

Blog

Blog

Six start-up qui, grâce au soutien du CTA et de ses partenaires, ont bénéficié d’investissements, d’un soutien promotionnel, d’un renforcement de leurs capacités et de possibilités d’étendre leur réseau après avoir remporté l’édition 2017 de l’initiative Pitch AgriHack du CTA, se réjouissent des nouvelles opportunités pour l'année 2018.

Parmi les 130 start-up e-agricoles dirigées par des entrepreneurs de 18 à 35 ans qui s’étaient initialement inscrites pour l’édition 2017 de Pitch AgriHack!, 25 ont été sélectionnées pour participer à la finale du concours, qui a eu lieu pendant le Forum africain de la révolution verte (AGRF) à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Les six gagnants sont deux start-up encore aux premiers stades de leur développement (eFarms et Farmart Ltd), deux autres à un stade plus avancé (Bayseddo et AgroCenta), et les deux meilleures start-up du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, respectivement (Aywajieune et ICT4Dev). Les récompenses accordées par le CTA et son partenaire Suguba allaient de 2000 à 15 000 €.

Des TIC innovantes conçues par des jeunes entrepreneurs

La plateforme de financement agricole sénégalaise Bayseddo met en contact des agriculteurs qui ont besoin de fonds avec des investisseurs souhaitant investir dans l’agriculture. En 2018, le CTA soutiendra Bayseddo dans le cadre de diverses activités, notamment en améliorant son site web, en développant une application mobile complémentaire qui fonctionnera hors ligne, et en contribuant à renforcer ses capacités administratives pour améliorer les services offerts.

AgroCenta est un marché en ligne pour les produits agricoles, qui permet à des petits producteurs et des associations d’agriculteurs du Ghana d’avoir accès à un marché en ligne plus large en dehors de leur communauté immédiate. A l’heure actuelle, plus de 10 000 agriculteurs peuvent accéder à des informations sur le marché par l’intermédiaire des agents d’AgroCenta, afin de fixer un prix équitable pour leurs produits, ainsi qu’à des services de transport par camion sur demande en temps réel. Pendant les 12 prochains mois, cette start-up recevra un soutien du CTA pour faire passer à 30 000 le nombre d’agriculteurs qu’elle dessert, multiplier par deux le nombre de ses acheteurs et augmenter ses effectifs afin d’offrir une meilleure couverture dans sa zone d’action.

La plateforme de financement et de formation agricoles basée au Nigéria eFarms collecte des fonds par crowdsourcing auprès d’investisseurs agricoles qui fournissent des semis et des engrais de qualité à des jeunes agriculteurs de petite taille dans différentes régions. En 2018, le CTA aidera eFarms à louer et à cultiver au moins 100 ha via 100 petits agriculteurs dans trois régions du Nigéria, ainsi qu’à dispenser à 200 « agriculteurs diplômés » une formation en exploitation dans le domaine qui les intéresse. Le CTA aidera également l’entreprise à proposer 50 « stages agricoles » à des étudiants inscrits à un programme d’enseignement supérieur, et à collecter au moins 10 millions de nairas (soit 0,022 million €) auprès de 50 investisseurs agricoles au minimum.

Le quatrième lauréat de Pitch AgriHack! était Farmart Ltd, une plateforme en ligne qui vend les produits frais des agriculteurs aux consommateurs du Ghana en s’approvisionnant chaque matin en produits locaux auprès des producteurs et en livrant ensuite ces produits à domicile et en entreprise dans les 5 heures suivant le passage de la commande sur le site web. Le CTA aidera cette start-up à étoffer sa clientèle en y ajoutant 1000 nouveaux clients individuels et 150 entreprises d’ici fin 2018, ainsi qu’à embaucher et former de nouveaux effectifs. De plus, Farmart prévoit de se lancer dans l’exportation en livrant des aliments frais à des partenaires commerciaux en dehors du Ghana.

Le partenaire du CTA, Suguba, a également remis deux prix spéciaux aux meilleures start-up du Sénégal (Aywajieune) et de la Côte d’Ivoire (ICT4Dev). Le capital de démarrage de 2 000 € accordé à ces lauréats leur permettra de développer leurs services.

Aywajieune est une plateforme de vente en ligne de produits de la pêche qui facilite les transactions et met directement les acheteurs en contact avec les vendeurs de poissons. Les commandes sont recueillies par un service de livraison à domicile intégré à la plateforme et chargé de la gestion logistique de toutes les transactions. Quant au marché virtuel mis en place par ICT4Dev, il s’agit d’une solution web, mobile et via SMS pour mettre en relation les vendeurs et les acheteurs de produits agricoles. Cette plateforme permet aux vendeurs de publier des offres par SMS tout en visualisant les requêtes envoyées par les clients, et vice versa.

Opportunités de rencontres

Les start-up de Pitch AgriHack! ont toutes reçu de la documentation complémentaire sur la gestion d’entreprise et l’entrepreneuriat. Elles auront aussi l’occasion de rencontrer des partenaires potentiels lors de futurs événements internationaux et régionaux, ce qui les aidera également à développer leur agribusiness. En outre, ces jeunes start-up participeront à d’autres activités appuyées par le CTA et ses partenaires tout au long de 2018.

Grâce au partenariat que le CTA a noué avec des institutions françaises actives dans ce domaine, Bayseddo, AgroCenta, ICT4Dev et Aywajieune ont pu participer au premier Agri-Startup-Summit organisé du 22 au 24 novembre 2017 à La Roche-sur-Yon, en France. Lors de cet événement, les start-up ont eu la possibilité d’élargir leur réseau et de rencontrer des investisseurs et des partenaires potentiels.

Pitch AgriHack offre aux start-up e-agricoles la possibilité de consolider, de tester ou d’améliorer leurs plateformes et services. L’objectif final est de renforcer l’implication des jeunes dans l’agriculture en contribuant à développer les services commerciaux proposés par de jeunes entrepreneurs, ainsi que d’accélérer l’adoption des ICT4Ag par l’industrie agro-alimentaire dans les pays ACP.

TechShelta : des solutions d’agriculture sous serre pilotées par la technologie

par

Quatre jeunes Ghanéens, animés par une vision et une passion pour les technologies, se sont donné pour mission de révolutionner l’agriculture dans leur pays. Ce groupe, dont les membres se sont rencontrés en 2018 lors d’un concours d’innovation, a fondé TechShelta. Leur objectif ? Maximiser l’efficacité de l’agriculture sous serre en utilisant des solutions innovantes.

Maziwaplus - Des solutions pour les producteurs laitiers kenyans

par

Selon le Livestock Research for Rural Development (LRRD), la production laitière est le sous-secteur agricole le plus important du Kenya. Cette industrie contribue au produit intérieur brut (PIB) à concurrence d’environ 8 % avec une production de lait annuelle de 3,43 milliards L. Les petits producteurs laitiers représentent jusqu'à 80 % de l’ensemble des producteurs du secteur, ils assurent 56 % de l’ensemble de la production laitière au Kenya, mais leurs activités se heurtent à divers obstacles.

ProFish, une solution attrayante pour les pêcheurs ghanéens

par

Le "Rapport sur la numérisation de l'agriculture africaine, 2018-2019" met en avant le faible taux d’adoption des solutions digitales en agriculture (D4Ag) chez les femmes d’Afrique subsaharienne. Alors qu’elles représentent jusqu’à 50 % de la main-d’œuvre agricole, seulement 25 % d’entre elles environ sont abonnées à une solution D4Ag. Une femme s’emploie à changer la donne au Ghana ; elle utilise et met au point, une solution pour améliorer la sécurité alimentaire. Son nom : Caroline Pomeyie, cofondatrice et PDG de ProFish Ghana Limited.

Trackball Global Technologies - Aider les agriculteurs urbains

par

Trackball Global Technologies, fondée en 2019, est l'une des plus jeunes entreprises nigérianes de fourniture de solutions numériques pour l’agriculture (D4Ag). AgriCo, sa plateforme d'apprentissage en ligne, permet aux agriculteurs urbains de s’initier aux meilleures pratiques agricoles et d’élevage sans sortir de chez eux, grâce à des cours interactifs animés par des experts agricoles.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!