Experience capitalization workshop in Accra, Ghana

Capitalisation des expériences au CTA

Experience capitalization workshop in Accra, Ghana

© Laura Eggens

Tuesday, 30 January 2018 Mis à jour le Thursday, 19 April 2018

Le projet « Capitalisation des expériences pour un plus grand impact dans le développement rural » est mis en œuvre dans différentes parties du monde par le CTA en collaboration avec la FAO et l’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture (IICA), avec le soutien financier du FIDA.

Ce projet, qui a démarré en avril 2016 et s’étale sur trois ans, a pour objectif de faciliter l’adoption d’un processus de capitalisation de l'expérience dans les initiatives de développement rural.

L'expression " capitalisation des expériences " fait référence au processus consistant à décrire et à analyser en détail un projet en particulier ou des expériences en général, et à tirer à partir de là des enseignements qui seront partagés. Il s'agit d'une approche qui aide à identifier des innovations et pratiques spécifiques et à comprendre les raisons derrière les réussites ou les échecs. L'un des principaux avantages présentés par la capitalisation des expériences est que ce processus peut aider à fournir des preuves soutenant les efforts de sensibilisation. Les capacités et les relations de collaboration des personnes impliquées dans le processus sont également renforcées à la suite de leur participation.

Une série de processus de capitalisation

Le projet a articulé ses activités autour de quatre composantes principales, qui ont contribué à orienter les interventions du projet. Le premier groupe d'activités se concentrait sur la planification et la consultation quant à la mise en œuvre du projet proprement dit et l'organisation en temps utile d'activités en collaboration avec nos partenaires afin d'aboutir aux résultats voulus. Cela comprenait l'organisation de réunions de planification et d'ordre technique avec différentes organisations impliquées dans le développement d'un module d'apprentissage en ligne sur la capitalisation des expériences ainsi que l'élaboration d'une méthode visant à rassembler des informations sur des cas potentiels de capitalisation.

Le principal objectif abordé au cours de la première année du projet consistait à multiplier le nombre de facilitateurs désireux de répliquer à plus grande échelle les processus de capitalisation. S'appuyant sur des organisations partenaires et des individus expérimentés agissant au titre de facilitateurs principaux, un premier cycle de formation a été initié, et une approche basée sur l'" apprentissage par la pratique " a permis l'identification de nouveaux " champions " susceptibles de collaborer à la facilitation de futurs processus de capitalisation à l'échelle locale. C'est ainsi qu'a été entreprise la deuxième composante du projet, constituée d'une série de processus de capitalisation. Après la réalisation d'un ensemble de processus de capitalisation dans différents pays et l'identification de nouveaux champions, le projet s'attelle à présent à l'organisation d'une série de formations en ligne, sur la base des informations fournies par le " module d'apprentissage ", par les différents ateliers déjà organisés et par les expériences des participants.

La troisième composante est la diffusion des résultats. Le projet soutient et promeut une "communauté de pratique" en ligne, encourageant une culture de réflexion et d'apprentissage parmi les équipes chargées de la mise en œuvre. Cela comprend la facilitation de débats en ligne et la présentation de l'ensemble des résultats sur une plateforme virtuelle. Le " module d'apprentissage " a développé le consortium IMARK : une initiative de la FAO qui s'appuie sur les divers efforts investis en matière de capitalisation d'expériences, testés et mis en œuvre par différentes organisations à travers le monde. Le module disponible en anglais a également été traduit en français et en espagnol. Le projet prépare à présent un guide de formation pour facilitateurs ainsi qu'un ensemble de directives pour que les organisations (ou participants) développent un plan d'action visant à améliorer l'adoption et l'institutionnalisation.

Adoption et institutionnalisation

La quatrième composante du projet aborde les étapes liées à l'adoption des principaux enseignements tirés, ainsi qu'à la validation et l'institutionnalisation de l'approche de capitalisation des expériences, dans le cadre d'une stratégie de gestion des connaissances au sein des organisations. Après avoir généré une série de cas par le biais des séances de formation, le projet développe à présent des approches permettant l'" utilisation " des enseignements tirés dans chaque processus par une nouvelle initiative ou par un autre projet, et afin de s'assurer que les différentes organisations intègrent un processus de capitalisation des expériences à leurs activités quotidiennes. Pour atteindre cet objectif, le projet se concentre actuellement sur les points suivants :

  • Analyse de l'utilisation et de l'adoption des résultats du processus de capitalisation, à la suite de quelques webinaires et débats en ligne, ainsi que la mise en œuvre des plans d'action préparés par les participants au cours des ateliers.
  • Validation des étapes et procédures recommandées en vue d'un processus de capitalisation des expériences comme élément clé d'une stratégie de gestion des connaissances au sein des organisations.
  • Analyse des possibilités d'intégrer un processus de capitalisation des expériences et de faciliter son institutionnalisation (à travers une mise en pratique régulière et un apprentissage permanent sur la base des expériences).
  • Inclusion de webinaires et de débats en ligne, sur la base de la préparation et de la mise en œuvre de plans d'action concrets et à partir de la création d'un environnement propice au sein de chaque organisation.

Où en sommes-nous actuellement ?

L'un des principaux objectifs du projet est la promotion d'une approche basée sur l'" apprentissage par la pratique ". Les organisations ont amélioré leurs capacités de documentation, d'analyse, de partage et d'utilisation des enseignements tirés, tout en accomplissant un processus de capitalisation. Chaque processus a commencé par la diffusion du " module d'apprentissage ", conviant les participants à le parcourir, et par l'organisation d'un atelier de formation en face à face où les participants ont initié leur propre processus de capitalisation. Chaque processus s'est poursuivi par un deuxième atelier, axé sur la préparation d'un ensemble de produits à partager parmi les participants, soutenant l'échange d'idées et d'informations, et facilitant les enseignements tirés parmi des organisations animées des mêmes idées. Ces ateliers ont également contribué au développement d'une stratégie de diffusion, identifiant divers canaux médiatiques et les produits nécessaires à des publics cibles spécifiques, ainsi qu'un plan d'action garantissant la mise en pratique des enseignements tirés.

Le processus de formation général a délivré de très bons résultats. Un cycle de travail avec cinq groupes - Afrique de l'Est, Inde, Mozambique, Asie du Sud-Est et Afrique de l'Ouest - a été achevé, et un autre a été lancé en Amérique latine, dans les pays francophones d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale, ainsi que dans la région du Pacifique. Les différentes équipes se chargent à présent de la publication des cas analysant en détail les différentes expériences et présentant les idées et leçons principales.

Emplacement:

Transformer les enseignements de l’expérience en un meilleur capital de connaissances

En tant que participant à son programme de gestion des connaissances, le CTA continue à être un contributeur majeur au « Kit de ressources pour la gestion de l’information » (IMARK).

Lire la suite

Capitalisation des expériences au CTA

Le projet « Capitalisation des expériences pour un plus grand impact dans le développement rural » est mis en œuvre dans différentes parties du monde par le CTA en collaboration avec la FAO et l’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture (IICA), avec le soutien financier du FIDA.

Lire la suite

Dix-huit mois de capitalisation des expériences au CTA

Le projet « Capitalisation des expériences pour un plus grand impact dans le développement rural » est mis en œuvre dans différentes parties du monde par le CTA en collaboration avec la FAO et l’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture (IICA), avec le soutien financier du FIDA. Ce projet, qui a démarré en avril 2016 et s’étale sur trois ans, a pour objectif de faciliter l’adoption d’un processus de capitalisation de l'expérience dans les initiatives de développement rural.

Lire la suite

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!