Leading image

Encourager les jeunes agripreneurs

Blog

Environ 60 % de la population africaine est âgée de moins de 35 ans. Un tiers de ces jeunes est au chômage, un autre occupe un « un emploi vulnérable » et un jeune sur six seulement occupe un emploi rémunéré. Or, l’âge moyen des agriculteurs (60 ans) inquiète. Pour subvenir aux besoins alimentaires de ses habitants et éradiquer la malnutrition, le continent africain doit donner aux jeunes les moyens de jouer un rôle futur majeur.

Responsabiliser et intégrer les jeunes dans la chaîne de valeur agricole – en les aidant à devenir des « agripreneurs » – est une priorité du CTA et de ses partenaires. «Rares sont les forums panafricains qui relient entre eux des programmes d’agripreneuriat, créent des plateformes d’échange, renforcent les capacités des agripreneurs et récompensent les meilleurs d’entre eux », explique Ken Lohento, coordinateur du programme du CTA TIC pour l’agriculture. Soit l’un des objectifs du Forum des jeunes agripreneurs africains qui s’est déroulé à Ibadan (Nigeria) en avril 2017.

Quelque 150 jeunes animés par l’esprit d’entreprise, pour beaucoup entrepreneurs, y ont rejoint des représentants d’organismes de développement, des banques, des gestionnaires de fonds, des universitaires et des membres des médias. En tout, plus de 250 participants se sont joints aux débats organisés pendant ces deux journées pour évoquer le soutien aux jeunes entrepreneurs du secteur agricole ainsi que le renfort des capacités et de l’accès au financement.

L’événement, coorganisé par le CTA, la Banque africaine de développement (BAD), l’Institut international d’agriculture tropicale et l’African Agribusiness Incubation Network, fut l’occasion pour la BAD de communiquer sur son programme Enable Youth. Juste avant, la BAD avait organisé l’AgriPitch Challenge, événement de deux jours pour futurs jeunes agripreneurs durant lequel 20 jeunes entrepreneurs, sélectionnés parmi 100 propositions commerciales, furent accompagnés dans un développement d’innovation, apprenant comment créer et pérenniser leur start-up.

L’AgriPitch Challenge a été remporté par Green Afro-Palms, société ghanéenne d’installations de production d’huile de palme contribuant au développement de la chaîne de valeur. L’entreprise kenyane FarmDrive, qui facilite l’accès des petits agriculteurs au crédit, a décroché la deuxième place. Elle s’est développée après avoir participé à un hackathon du CTA, concours qui permet à de jeunes programmateurs informatiques de valoriser leurs compétences et développer des produits. J-Palm, entreprise libérienne fabriquant des produits industriels et de consommation à base d’huile de palme s’est hissée à la troisième place. Trois lauréats ont été invités à participer à la réunion annuelle de la BAD en Inde en mai 2017.

Réputé pour ses concours d’un genre nouveau, le CTA encourage et aide les jeunes entrepreneurs des pays ACP. Le Pitch AgriHack a ainsi été l’un des événements les plus réussis de l’édition 2017 du Forum sur la révolution verte en Afrique, organisée en septembre à Abidjan (Côte d’Ivoire). Un concours précédé d’une formation pour 34 jeunes entrepreneurs. Au programme : gestion financière, développement de l’investissement, exercice d’élaboration de modèles d’entreprises rentables.

Une journée de pitching a permis aux 25 finalistes de présenter leurs services à un jury international d’investisseurs potentiels et d’autres participants. Les entreprises suivantes se sont distinguées : efarms, plateforme nigériane de réseautage en ligne ; Farmart Ltd, plateforme en ligne de commerce alimentaire basée au Ghana ; Bayseddo, plateforme sénégalaise de financement agricole ; AgroCenta, marché en ligne de produits agricoles au Ghana. Fort du soutien de ses partenaires, le CTA coopère à présent avec les équipes lauréates dans le développement de leurs services.

Jardins modèles en Haïti

Créer des chaînes de valeur rentables

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!