Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.

Le CTA subventionne l’utilisation de la technologie de la blockchain dans le secteur agro-alimentaire des pays ACP

Le CTA a accordé quatre subventions afin de favoriser l’utilisation de la blockchain dans le secteur agro-alimentaire en Afrique, aux Caraïbes et dans le Pacifique (ACP).

Grâce au soutien du CTA, Bioversity International, le Centre international d’agriculture tropicale (CIAT), Erba 96 et Nitidae vont mettre en œuvre des projets de blockchain en Côte d’Ivoire, en Ouganda, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Sierra Leone et à Trinité-et-Tobago.

La technologie de la blockchain permet de suivre chaque transaction effectuée au sein d’une chaîne d’approvisionnement entre le moment où le produit quitte une exploitation et le moment où il est acheté. Cette technologie peut être appliquée à tous les maillons de la chaîne, ce qui permet de réduire la dépendance vis-à-vis des intermédiaires, d’être plus efficace, de diminuer la production de déchets et d’améliorer la traçabilité et la sécurité sanitaire des aliments.

« Au CTA, nous nous concentrons sur l’utilisation innovante de la technologie afin de digitaliser les chaînes de valeur clés. En apportant notre soutien à son utilisation, nous essayons d’accélérer la transformation de l’agriculture. Nous pensons que l’utilisation de la blockchain est un atout précieux qui nous permettra d’atteindre cet objectif », explique Ken Lohento, coordinateur principal du programme ICT4Ag au CTA.

« Nous sommes ravis d’avoir conclu ce partenariat avec le CTA, car il nous aide à atteindre nos objectifs : améliorer la qualité des produits, promouvoir l’excellence dans la culture du cacao et susciter un sentiment de confiance, de transparence et de traçabilité entre agriculteurs et consommateurs dans trois pays », déclare Brigitte Laliberte de Bioversity International, chercheuse dans le domaine des ressources génétiques du cacao et coordonnatrice du programme Cocoa of Excellence.

Le projet de Bioversity International se concentrera sur l’utilisation de la technologie de la blockchain pour améliorer la qualité de la culture du cacao ; celui du CIAT portera sur le déploiement d’indicateurs spatiaux des risques pour la gestion de la chaîne d’approvisionnement ; le projet d’Ebra 96 concernera quant à lui la traçabilité des légumes ; et celui de Nitidae, celle du cacao.

Ces subventions ont été accordées à la suite d’un appel à propositions lancé en septembre 2018. La mise en œuvre des quatre projets a suivi l’organisation d’un atelier au siège du CTA à Wageningen (Pays-Bas), en mai dernier qui a permis au Centre et aux porteurs de projets de finaliser les plans nécessaires pour atteindre des résultats concluants.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations ou une entrevue, veuillez contacter Toby Johnson (Chef d’équipe, Communication) : +31 (0) 6 10 88 50 80, johnson@cta.int

À propos du CTA

Le CTA est une institution internationale conjointe du Groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et de l’Union européenne (UE). Sa mission est de faire avancer la sécurité alimentaire, la résilience et la croissance économique inclusive en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique par le biais d’innovations dans l’agriculture durable. Le centre opère dans le cadre de l’accord de Cotonou et est financé par l’UE.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!