Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.

Les parties prenantes du Pacifique appellent les ministres à prendre des mesures pour l'agriculture et la nutrition

Apia, Samoa, 30 octobre 2019. Les parties prenantes de la région du Pacifique ont appelé les ministres à prendre des mesures, aux niveaux national et régional, pour améliorer la nutrition et les revenus, faciliter l'accès au financement et à l'assurance, et transformer les systèmes agricoles. Cet appel a été lancé par la voie d’un communiqué publié à l'occasion de la deuxième Semaine de l'agriculture du Pacifique (PWA), organisée à Apia, aux Samoa, du 30 septembre au 4 octobre.

Le Communiqué conjoint adressé à la délégation ministérielle de la deuxième Semaine de l'agriculture du Pacifique a souligné la nécessité de renforcer les partenariats multisectoriels afin d’améliorer la résilience des systèmes agroalimentaires et de lutter ainsi contre l’épidémie de maladies non transmissibles (MNT) dans la région. Les parties prenantes ont aussi préconisé une série de mesures politiques, comme l’augmentation des investissements en faveur des cultures vivrières locales traditionnelles et des ressources halieutiques, l’introduction d'une assurance fondée sur un indice météorologique et la diffusion à plus grande échelle de plateformes TIC et des infrastructures connexes.

Le communiqué (en anglais) a été préparé par plus de 75 délégués représentant les ministères de l'Agriculture, de la Pêche et de la Santé, des organisations communautaires et paysannes, des agro-entreprises, des universités, des banques, et autres partenaires de développement et fournisseurs de services technologiques.

Les parties prenantes ont appelé à l’introduction de mécanismes de subvention plus compétitifs pour les micro-, petites et moyennes entreprises (MPME) afin de leur permettre d’améliorer l’efficacité de la chaîne de valeur et du secteur agroindustriel. Le communiqué insiste également sur la nécessité d’attirer des fonds privés et internationaux pour financer, au niveau national, la mise en œuvre des politiques agricoles, la simplification des processus réglementaires et le développement de l’écosystème commercial en vue de réduire les coûts des activités commerciales. L’importance de la mise en place d’instruments innovants pour améliorer l'accès aux services bancaires et financiers, en particulier dans les zones rurales, a également été mise en avant.

« La seule façon de progresser dans nos efforts de développement est de travailler dans le cadre de partenariats », a déclaré le ministre samoan de l'Agriculture et de la pêche, et président du Comité organisateur de la PWA, Lopaoó Natanielu Muá. « Les discussions qui ont eu lieu lors de notre réunion conjointe des ministres de l'Agriculture et de la Foresterie ont fait ressortir la nécessité de collaborer dans le futur. Les résultats des travaux de la réunion des responsables des services de l'agriculture et de la foresterie soulignent en outre la nécessité de soutenir nos efforts collectifs, par le biais de partenariats réunissant tous nos homologues, afin que les mesures prises aujourd’hui profitent aux communautés du Pacifique de demain. Lorsque nous agissons seuls, les choses vont vite mais travailler ensemble nous permet d’aller plus loin. »

Le CTA a financé la participation d’Agnes Pilopaso, habitante des îles Salomon, à l’événement. Cette propriétaire d’une entreprise d’exportation de cacao, Tupaghotua Cocoa Plantation, explique : « Je voulais valoriser mes fèves de cacao en les transformant en poudre et en beurre de cacao, mais je ne savais pas par où commencer. Je n’avais pas d’argent pour faire construire une usine de transformation et je ne savais pas comment rédiger un business plan. Grâce à cet événement, j’ai rencontré un exportateur samoan de cacao, qui m’a invitée à lui envoyer un échantillon de mon produit. Il semble intéressé par mon cacao et par une collaboration future. Je suis vraiment ravie d’avoir eu la chance de participer à cette semaine, j’en ai retiré énormément de choses. » L’entreprise d’Agnes Pilopaso a décroché une bourse d'innovation Innov4AgPacific, utilisée pour former des cacaoculteurs aux techniques de production améliorées.

Dans les conclusions de leur communiqué, les parties prenantes se sont engagées à poursuivre leur collaboration afin d’élaborer des plans d’investissement intégrés pour soutenir les priorités nationales et régionales. Ils ont également confirmé que les ministres passeraient en revue leurs avancées lors de la prochaine PWA qui sera organisé en 2021, à Fidji.

Pour plus d’informations ou demander une interview, veuillez contacter : Toby Johnson, chef d’équipe Communication, CTA, +31 (0) 6 10 88 50 80, johnson@cta.int.

A propos du CTA

Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) est une institution internationale conjointe des Etats du Groupe ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et de l’Union européenne (UE). Sa mission est d’améliorer la sécurité alimentaire et de renforcer la résilience et la croissance économique inclusive en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique à travers des innovations dans l’agriculture durable. Le CTA opère dans le cadre de l’accord de Cotonou et est financé par l’UE.

Transformer les problèmes des chaînes de valeuren débouchés commerciaux

par

Jana Dietershagen, chargée technique, projet Systèmes alimentaires des îles du Pacifique au CTA explique pourquoi il est essentiel de dresser une cartographie de la chaîne de valeur et des parties prenantes et comment des approches ciblées de renforcement des capacités peuvent favoriser l’accès à la propriété.

Des alliances en faveur de l’action : résilience et durabilité

par

Pour développer des solutions durables aux problèmes du Pacifique et stimuler le sentiment d’appropriation des nouvelles politiques et stratégies, il est essentiel de faire émerger un consensus entre une vaste série d’acteurs. Tel était le message d’un événement organisé en marge de la Semaine de l’agriculture du Pacifique (PWA) 2019 sur le thème « Renforcer la résilience des systèmes agroalimentaires/nutritifs : vers des alliances régionales en faveur de l’action ».

Des partenariats en faveur du développement durable

par

La deuxième édition de la Semaine de l’agriculture du Pacifique (PWA) porte sur la façon dont les partenariats dynamiques peuvent permettre de relever certains des défis majeurs du secteur agroalimentaire dans les petits Etats insulaires de la région. La Semaine de l’agriculture du Pacifique, organisée à Apia, aux Samoa du 30 septembre au 4 octobre 2019, s’articule en effet autour du thème « Partenariats renforcés en faveur de systèmes agricoles et forestiers durables dans le Pacifique  ».

Un appel pour une approche multisectorielle en faveur de systèmes alimentaires sains aux Fidji

par , et

Lors du International Symposium on Understanding the Double Burden of Malnutrition for Effective Interventions, à Vienne (Autriche), en décembre 2018, les participants ont appelé à une approche multisectorielle afin d'améliorer les résultats nutritionnels aux Fidji, et plus largement dans le Pacifique.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!