Leading image

ICON lance sa marque collective de produits locaux pour promouvoir l’alimentation saine en Afrique

Blog

La coopérative ICON réunit 16 entrepreneurs sociaux autour d’un objectif commun : la promotion d’une alimentation saine et durable.

© Javier Mármol, Manos Unidas

Blog

La coopérative innovante pour une nutrition optimale (ICON), lancée en mars 2018 au Burkina Faso par 16 boursiers Ashoka, vise à soutenir la consommation, la production et la commercialisation de produits alimentaires locaux hautement nutritifs via le lancement d’une marque collective. Lamisse Kandil, sa directrice générale revient sur les efforts déployés pour faire du label ICON Africa un gage de qualité sanitaire et nutritionnelle et un modèle en matière de développement durable.

La coopérative ICON réunit 16 entrepreneurs sociaux issus de neuf pays d’Afrique francophone et anglophone autour d’un objectif commun : la promotion d’une alimentation saine et durable. Cela passe notamment par le lancement d’une marque collective pour commercialiser les produits agroalimentaires des membres de la coopérative dans différents pays d’Afrique. La marque ICON Africa, lancée en octobre 2019, est le fruit d’un long travail collaboratif, qui repose sur le respect de hauts standards de qualité. Elle comprend aujourd’hui cinq références : les chips de banane plantain de la ferme agroécologique nigériane Springboard, le miel burkinabè Apisavana de l’ONG Wend-Puiré, une farine infantile locale ainsi que des mangues séchées et anacardes respectivement produites par Sodepal et Socabe au Burkina Faso.

Des emballages de qualité, respectueux de l’environnement

Au-delà de la qualité des produits, d’importants efforts ont été réalisés sur les emballages afin qu’ils répondent au cahier des charges et recommandations de la marque. Tous nos emballages doivent être à usage alimentaire – ce qui n’est pas toujours le cas en Afrique –, et être le plus adaptés possible aux produits qu’ils conditionnent. Ils doivent également être durables, le tout en tenant compte du contexte de l’entreprise. Par exemple, un de nos objectifs est d'éliminer progressivement les emballages en plastique, mais nous ne pouvons pas imposer à un entrepreneur d’utiliser un emballage écologique s’il est deux fois plus cher que son équivalent traditionnel. En revanche, nous pouvons le sensibiliser et décider, en tant que collectif, de tendre vers ce but, d’où l’intérêt d’une mutualisation des coûts.

Les étiquettes ont bénéficié d’une attention particulière afin qu’elles comportent toutes les mentions obligatoires (liste des ingrédients, instructions de conservation, etc.) et informations nutritionnelles. L’objectif d’ICON est de promouvoir une alimentation saine et durable ; nous devons donc être en mesure d’indiquer les bénéfices nutritionnels apportés par nos produits et permettre aux consommateurs de mieux comprendre en quoi consiste un repas équilibré et éviter au maximum les maladies du type diabète, les carences en vitamines et en fer, ou autres conséquences directes d’une mauvaise alimentation.

Certification et contrôle de la qualité

La mise aux normes nationales fait également partie des recommandations formulées auprès des entrepreneurs. Au Burkina Faso, Sodepal a réussi à obtenir la certification ABNorm pour sa farine infantile Vitaline. Au Nigéria, où tous les entrepreneurs qui souhaitent commercialiser leurs produits doivent obtenir l'autorisation NAFDAC, Springboard a rénové son usine et installé du nouveau matériel de transformation afin de satisfaire aux conditions de cette autorisation. À terme, nous souhaitons que les produits de tous nos membres obtiennent une certification nationale, mais c’est un processus long et coûteux qui nécessite un gros travail de compréhension du système réglementaire et de changement des pratiques.

Concernant la mise en place du système de contrôle qualité, la solution retenue a été d’acquérir, au sein d’ICON, les compétences nécessaires pour mettre en place une démarche qualité basée sur la réalisation d’audits internes qui comprennent la conduite d’analyses physico-chimiques et organoleptiques. En parallèle, nous envisageons de faire des audits qualité externes via un organisme autre que la coopérative ICON.

Un travail collaboratif

Les quatre entreprises ont pu bénéficier d’un accompagnement stratégique de Kinomé, une entreprise sociale également membre d’ICON et qui dispose d’une grande expérience d’accompagnement de mise aux normes et d’amélioration de la qualité et du marketing de produits forestiers non ligneux dont le moringa. Les résultats sont très encourageants ! Aujourd’hui, ces produits n’ont rien à envier à ceux que l’on peut trouver sur les étals des supermarchés occidentaux. Je suis heureuse que tous ces efforts, accomplis en très peu de temps, soient le fruit d’un travail collaboratif impliquant Kinomé, les différents membres d’ICON ainsi qu’Ashoka et le CTA, qui ont appuyé la mise en place de cette initiative.

Nous prévoyons de commercialiser les produits de la marque ICON Africa au Burkina Faso, au Bénin, au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Nigéria. La prochaine étape sera de diversifier l’offre et les marchés en ciblant d’autres pays, pas seulement en Afrique de l’Ouest, mais aussi en Afrique du Nord ou en Afrique de l’Est. In fine, l’idée est de proposer des produits africains sains et de qualité sur tout le continent.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!