Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.
Leading image

Smart Brooder : de l’espoir pour le secteur avicole kényan

Blog

Arinifu Technologies Ltd. a remporté le deuxième prix de la catégorie « Plateforme avancée » de la compétition Pitch AgriHack 2019.

© CTA

Blog

En août 2014, après avoir subi de lourdes pertes, un groupe d’étudiants ingénieurs qui s’étaient lancés dans l’aviculture ont eu une idée qui allait non seulement sauver leurs animaux, mais aussi aider des centaines de petits éleveurs de volaille kényans.

En aviculture, une quantité de chaleur constante est requise tout au long de la phase de couvaison ou d’incubation. Pourtant, de nombreux petits éleveurs kényans continuent d’utiliser des méthodes de chauffage archaïques, empêchant suivi ou régulation. Il en résulte un taux de mortalité élevé chez les oiseaux, mais aussi un stress considérable pour les aviculteurs, certains d’entre eux allant jusqu’à dormir dans leur poulailler pour pouvoir réagir immédiatement en cas de problème.

Après avoir discuté avec des éleveurs locaux confrontés à des défis similaires ainsi qu’avec des experts internationaux en design industriel et avoir mené nos propres recherches, nous avons développé le Smart Brooder.

Le produit

Le Smart Brooder est un dispositif de contrôle de l’environnement, équipé de capteurs de température et d’humidité qui régulent les paramètres des espaces de couvaison, offrant ainsi des conditions de vie idéales aux oiseaux. Grâce aux capteurs, l’appareil enregistre des données et les stocke sur une puce. Les informations collectées aident à déterminer les besoins en chaleur des volailles et à les adapter automatiquement. De plus, les aviculteurs reçoivent des avertissements sur leur téléphone portable, via SMS, si le dispositif rencontre un problème. Après plusieurs essais fructueux, notre équipe chez Arinifu a proposé le produit à d’autres éleveurs locaux.

Alors que le produit, testé et approuvé, commençait à gagner en popularité sur le marché local, il était temps de le présenter à la communauté internationale, dans l’espoir d’obtenir des financements supplémentaires pour l’améliorer et élargir notre service.

Pitch AgriHack – le processus

Après avoir lu un numéro du magazine Spore, où apparaissait notre entreprise, Arinifu a été inspirée par les récits de précédents lauréats du concours Pitch AgriHack. Nous étions admiratifs du travail réalisé par d’autres start-up actives dans la technologie agricole. Motivée, notre équipe n’a pas hésité à poser sa candidature pour l’édition 2019 de la compétition du CTA et nous avons eu le plaisir de faire partie des 22 finalistes présélectionnés.

Dès les toutes premières étapes, nous avons compris que le Pitch AgriHack était différent de autres concours du même genre. Nous savions que la compétition serait rude, mais nous étions enthousiastes et déterminés à faire connaître les avantages du Smart Brooder.

Durant la finale de Pitch AgriHack, lors du Forum sur la révolution verte en Afrique 2019 (AGRF) à Accra (Ghana), Arinifu a participé à une semaine de formation et d’activités de pitching, avant l’annonce des lauréats le dernier jour de l’événement. Au fil des différentes sessions, nous avons accumulé des informations précieuses, pouvant faire passer notre start-up au niveau supérieur. Pour nous, l’une des séances les plus instructives a été celle consacrée à la préparation aux investissements. Nous y avons appris où et quand chercher des investissements, et avons reçu des informations utiles sur les options de financement disponibles. De plus, nous avons appris que même si les investissements sont importants, ils ne doivent pas être le seul objectif des start-up. Parfois, celles-ci ont plus à gagner de leurs connaissances techniques.

Après des semaines de préparation et de formation, et le pitching final de notre produit devant le jury et le public à l’AGRF, nous avons été comblés de joie lorsque nous avons appris que notre équipe était deuxième de la catégorie « Plateforme avancée », remportant ainsi un prix de 12 500 €.

L’avenir du Smart Brooder

Nous utiliserons 80 % de la récompense en espèces pour continuer à développer le produit, qui aidera les aviculteurs à renforcer leurs opérations. Nous avons l’intention de mettre notre service à l’échelle en utilisant une partie du prix pour recruter de nouveaux talents, comme un directeur commercial et un spécialiste en marketing. En outre, nous souhaitons élargir nos activités au Kenya et entrer sur le marché régional.

Le concours Pitch AgriHack du CTA est l’une des initiatives les plus enrichissantes auxquelles Arinifu a participé et nous encourageons toutes les nouvelles start-up du secteur des technologies agricoles à y participer. Vous remporterez peut-être un prix mais, surtout, vous intégrerez un riche écosystème de start-up de technologie agricole.

TechShelta : des solutions d’agriculture sous serre pilotées par la technologie

par

Quatre jeunes Ghanéens, animés par une vision et une passion pour les technologies, se sont donné pour mission de révolutionner l’agriculture dans leur pays. Ce groupe, dont les membres se sont rencontrés en 2018 lors d’un concours d’innovation, a fondé TechShelta. Leur objectif ? Maximiser l’efficacité de l’agriculture sous serre en utilisant des solutions innovantes.

ProFish, une solution attrayante pour les pêcheurs ghanéens

par

Le "Rapport sur la numérisation de l'agriculture africaine, 2018-2019" met en avant le faible taux d’adoption des solutions digitales en agriculture (D4Ag) chez les femmes d’Afrique subsaharienne. Alors qu’elles représentent jusqu’à 50 % de la main-d’œuvre agricole, seulement 25 % d’entre elles environ sont abonnées à une solution D4Ag. Une femme s’emploie à changer la donne au Ghana ; elle utilise et met au point, une solution pour améliorer la sécurité alimentaire. Son nom : Caroline Pomeyie, cofondatrice et PDG de ProFish Ghana Limited.

Trackball Global Technologies - Aider les agriculteurs urbains

par

Trackball Global Technologies, fondée en 2019, est l'une des plus jeunes entreprises nigérianes de fourniture de solutions numériques pour l’agriculture (D4Ag). AgriCo, sa plateforme d'apprentissage en ligne, permet aux agriculteurs urbains de s’initier aux meilleures pratiques agricoles et d’élevage sans sortir de chez eux, grâce à des cours interactifs animés par des experts agricoles.

Jaguza Tech, pour simplifier la gestion du bétail

par

Un jeune garçon ougandais voulait aider les éleveurs de son pays à améliorer, moderniser et simplifier la gestion du bétail. Il a concrétisé sa vision et gère aujourd’hui Jaguza Tech, une entreprise internationale, qui a le potentiel de changer la vie d’innombrables acteurs de la chaîne de valeur agricole.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!