Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.
Leading image

TechShelta : des solutions d’agriculture sous serre pilotées par la technologie

Blog

Bob Hawkson Amponsah, one of the winners of the Pitch AgriHack competition 2019 receives his award during the closing session of the AGRF conference

© CTA

Blog

Quatre jeunes Ghanéens, animés par une vision et une passion pour les technologies, se sont donné pour mission de révolutionner l’agriculture dans leur pays. Ce groupe, dont les membres se sont rencontrés en 2018 lors d’un concours d’innovation, a fondé TechShelta. Leur objectif ? Maximiser l’efficacité de l’agriculture sous serre en utilisant des solutions innovantes.

Les débuts

TechShelta a commencé ses activités en décembre 2018, après qu’une étude réalisée par le groupe entre mars et septembre de la même année a révélé que les agriculteurs du Ghana qui cultivent des légumes sous serre ne produisent qu’environ 40 % des rendements escomptés. C'est un problème dû au manque de connaissances, à l’inefficacité des opérations manuelles et à l’absence d’un soutien à la commercialisation.

Les faibles précipitations obligent le Ghana à importer la plupart des produits alimentaires – des oignons du Niger, des tomates du Burkina Faso, de l’ail de Chine, etc. L’agriculture sous serre vise à réduire les importations de quantités importantes de légumes. Cette pratique peut en effet aider les agriculteurs à produire toute l’année. Toutefois, la visite des exploitations par l’équipe a montré une pratique peu adaptée ne permettant pas d’atteindre les objectifs. TechShelta a ainsi décidé de concentrer ses activités sur ce secteur de niche. Nous avons commencé à fournir une suite d’applications web et mobiles qui permet aux cultivateurs sous serre d’avoir accès, à la demande, à des possibilités de conseil, d’automatisation, de formation et à des débouchés pour les produits des cultivateurs et les intrants des fournisseurs spécialisés sur notre plateforme A-market.

TechShelta propose actuellement un service sur abonnement à 122 clients du Ghana. Notre service contrôle à distance les opérations manuelles, telles que l’irrigation, la température et l’humidité à l’aide d’objets connectés. TechShelta organise également des stages en ferme-école et des formations axées sur les compétences, pour les agriculteurs et pour les jeunes.

Pitch AgriHack, pour développer les capacités des start-up

Nous avons découvert la compétition Pitch AgriHack du CTA via d’anciens participants enthousiastes - AgroCenta, Trotro Tractor, Cowtribe et AgroInnova. L’approche particulière du concours a vraiment décidé notre équipe à tenter sa chance. L’idée est d’aider des jeunes start-up du secteur de l’e-agriculture : d’abord en développant leurs capacités, ensuite en soutenant leurs efforts pour devenir une entreprise à part entière de la chaîne de valeur agricole.

A l’époque où nous avons appris que TechShelta faisait partie des finalistes du Pitch AgriHack, mon équipe et moi nous trouvions à la croisée des chemins puisque nous nous apprêtions à lancer de nouveaux produits et de nouvelles applications pour notre exploitation villageoise d’agriculture sous serre (« Greenhouse Village Farm »). Il était donc un peu compliqué de venir à Accra pour la finale, d’autant que j’ai dû confier cette tâche colossale aux autres fondateurs.

Mon équipe et moi-même attendions cependant avec beaucoup d’impatience de participer à la finale organisée lors de l’édition 2019 du Forum pour une révolution verte en Afrique (AGRF). Nous savions en effet que la conférence et le concours nous offriraient des possibilités d’apprentissage et de réseautage. C’est avec beaucoup d’appréhension que je me suis rendu – seul – à la finale. Des craintes vite apaisées par les divers exercices de développement des capacités et enfin, mon ambition de figurer parmi les lauréats.

J’ai beaucoup apprécié de me retrouver avec d’autres jeunes entrepreneurs du secteur de l’agritech et de partager avec eux des expériences. Nos entreprises viennent de différents pays et se concentrent sur des sous-secteurs différents, nos chances de succès et nos difficultés sont toutefois similaires.

Les séances de formation, organisées avant l’annonce des lauréats de l’AGRF, étaient très intéressantes. J’y ai appris beaucoup de choses. La session consacrée à l’évaluation, à la bonne compréhension de l’entreprise et à l’identification de son stade de développement a suscité chez moi beaucoup d’intérêt. Pitch AgriHack aide les jeunes entrepreneurs à déterminer dans quelle mesure leurs idées et innovations peuvent être partagées et diffusées à plus grande échelle. Cette session nous a également fait découvrir les services de soutien et les réseaux auxquels les entrepreneurs peuvent avoir accès, en Afrique et en-dehors du continent.

TechShelta a gagné un prix de 5 000 €, offert par GreenTec Capital, un partenaire du Pitch AgriHack. Nous utiliserons cette somme pour améliorer et personnaliser notre application car jusqu’à présent, nous dépendons de tiers pour nos applications web et mobiles, ainsi que pour les objets connectés. Nous aurons également l’occasion de bénéficier d’un soutien dans le cadre du modèle « Results4equity » de GreenTec Capital.

Perspectives

Au cours du premier semestre de 2020, nous allons reproduire notre modèle de village d’agriculture sous serre et porterons à 20 le nombre de serres (il y en a actuellement 14) dans l’est du Ghana. D’ici la fin de l’année, nous prévoyons également de proposer nos services de soutien via les applis web et mobiles aux autres agriculteurs et étendrons nos activités à deux autres pays d’Afrique de l’Ouest.

ProFish, une solution attrayante pour les pêcheurs ghanéens

par

Le "Rapport sur la numérisation de l'agriculture africaine, 2018-2019" met en avant le faible taux d’adoption des solutions digitales en agriculture (D4Ag) chez les femmes d’Afrique subsaharienne. Alors qu’elles représentent jusqu’à 50 % de la main-d’œuvre agricole, seulement 25 % d’entre elles environ sont abonnées à une solution D4Ag. Une femme s’emploie à changer la donne au Ghana ; elle utilise et met au point, une solution pour améliorer la sécurité alimentaire. Son nom : Caroline Pomeyie, cofondatrice et PDG de ProFish Ghana Limited.

Trackball Global Technologies - Aider les agriculteurs urbains

par

Trackball Global Technologies, fondée en 2019, est l'une des plus jeunes entreprises nigérianes de fourniture de solutions numériques pour l’agriculture (D4Ag). AgriCo, sa plateforme d'apprentissage en ligne, permet aux agriculteurs urbains de s’initier aux meilleures pratiques agricoles et d’élevage sans sortir de chez eux, grâce à des cours interactifs animés par des experts agricoles.

Jaguza Tech, pour simplifier la gestion du bétail

par

Un jeune garçon ougandais voulait aider les éleveurs de son pays à améliorer, moderniser et simplifier la gestion du bétail. Il a concrétisé sa vision et gère aujourd’hui Jaguza Tech, une entreprise internationale, qui a le potentiel de changer la vie d’innombrables acteurs de la chaîne de valeur agricole.

Une start-up nigériane fait accéder les petits exploitants au potentiel des grands marchés

par

Foodlocker, basée au Nigeria, était l’une des 11 start-up gérées par des femmes finalistes du concours Pitch AgriHack 2019 du CTA. Elle s’est finalement distinguée dans la catégorie « Plateforme avancée ». Cette entreprise aide les petits exploitants à accéder à des marchés importants et très rémunérateurs. Jennifer Okoduwa, cofondatrice, explique comment.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!