Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.
Leading image

Un appel pour une approche multisectorielle en faveur de systèmes alimentaires sains aux Fidji

Blog

Blog

Lors du International Symposium on Understanding the Double Burden of Malnutrition for Effective Interventions, à Vienne (Autriche), en décembre 2018, les participants ont appelé à une approche multisectorielle afin d'améliorer les résultats nutritionnels aux Fidji, et plus largement dans le Pacifique.

La malnutrition sous toutes ses formes affecte tous les pays du monde, et les Fidji ne font pas exception à la règle – 98 % de la population fidjienne connaît un risque modéré ou élevé de développer une maladie non transmissible (MNT) : maladies cardiovasculaires (crise cardiaque, AVC), cancer, asthme, diabète, etc. Alors que traditionnellement, les habitants du Pacifique dépendaient de la production locale de cultures nutritives et de la pêche, tant pour leur régime alimentaire que leurs moyens de subsistance, la sécurité alimentaire et nutritionnelle est désormais menacée par un déclin de la production agricole, une modification des habitudes alimentaires et une dépendance accrue aux aliments transformés importés.

Le Symposium international, organisé par l’Agence internationale de l'énergie atomique, en coopération avec l’OMS et l’UNICEF, a réuni plus de 450 professionnels représentant des gouvernements, des organisations internationales, des ONG et la société civile. L’objectif de la conférence était d’échanger des réflexions et d’identifier des politiques et des plans d’action qui soutiennent les États membres dans la réalisation de leurs engagements en matière de nutrition, tels que définis dans la Décennie de la nutrition.

Lors d’une séance sur « l’intervention et la politique », le Dr Jimaima Lako, professeur à la Fiji National University, a présenté les conclusions d’un projet du CTA et du FIDA, « Développer les filières locales pour améliorer la nutrition et les systèmes alimentaires durables dans les îles du Pacifique ». Les recommandations de ce projet, qui s’emploie à améliorer l’approvisionnement alimentaire local, les revenus et les résultats nutritionnels à travers le Pacifique, ont déjà été incorporés dans le Plan quinquennal de développement national des Fidji 2017- 2021, et incluent :

Politique et gouvernance

  • Améliorer la cohérence des politiques et la coordination entre les agences gouvernementales et les partenaires de mise en œuvre, en ce compris les ONG et le secteur privé ;
  • Promouvoir et soutenir des approches ascendantes permettant l’appropriation par la communauté et la participation active de celle-ci ;
  • Intégrer l’agriculture sensible aux enjeux nutritionnels dans les politiques et plans de développement nationaux ; améliorer les systèmes de suivi et d’évaluation pour suivre les effets des politiques et des programmes sur les résultats alimentaires et nutritionnels ;
  • Offrir des mesures incitatives/un budget dédié pour améliorer les performances agricoles et développer les chaînes de valeur des cultures alimentaires et de la pêche locales.

Recherche et développement de produits

Éducation et sensibilisation

  • Concevoir des campagnes de communication et des stratégies de marketing pour sensibiliser l’opinion publique au fait que les MNT sont évitables et réversibles ; utiliser des « champions » locaux ;
  • Promouvoir des liens fluides entre l’agriculture primaire, secondaire et tertiaire, les denrées alimentaires et les programmes de nutrition ;
  • Développer la technologie/science alimentaire et les capacités d’ingénierie ;
  • Cibler les femmes dans les projets communautaires sur l’alimentation et la santé ;
  • Promouvoir les success stories.

Sur le long terme, le projet entend aussi améliorer les partenariats stratégiques avec des gouvernements, acteurs du secteur privé, universités, organisations internationales et communautés agricoles, afin de garantir que les bonnes pratiques visant à relever les défis alimentaires et nutritionnels soient réellement mis à l’échelle. Cette ambition est conforme aux principaux enseignements du symposium – la nécessité d’une approche multisectorielle et d’un engagement interdisciplinaire pour une amélioration des revenus et des résultats nutritionnels.

Il a été suggéré qu’une approche collaborative pourrait être entreprise entre les ministères de l’agriculture et de la santé des îles du Pacifique, ainsi qu’entre les facultés d’agriculture, de médecine, d’ingénierie, de science et de technologies des universités, dans le but d’évaluer les interventions visant à réduire le double fardeau de la malnutrition. Cette approche permettrait de développer la base de données probantes sur l’effet des projets innovants, tels que « Développer les filières locales pour améliorer la nutrition et les systèmes alimentaires durables dans les îles du Pacifique », qui œuvrent au renforcement des liens agriculture-nutrition-revenus, ainsi que les enseignements tirés par ceux-ci.

Emplacement:

Transformer les problèmes des chaînes de valeuren débouchés commerciaux

par

Jana Dietershagen, chargée technique, projet Systèmes alimentaires des îles du Pacifique au CTA explique pourquoi il est essentiel de dresser une cartographie de la chaîne de valeur et des parties prenantes et comment des approches ciblées de renforcement des capacités peuvent favoriser l’accès à la propriété.

Des alliances en faveur de l’action : résilience et durabilité

par

Pour développer des solutions durables aux problèmes du Pacifique et stimuler le sentiment d’appropriation des nouvelles politiques et stratégies, il est essentiel de faire émerger un consensus entre une vaste série d’acteurs. Tel était le message d’un événement organisé en marge de la Semaine de l’agriculture du Pacifique (PWA) 2019 sur le thème « Renforcer la résilience des systèmes agroalimentaires/nutritifs : vers des alliances régionales en faveur de l’action ».

Des partenariats en faveur du développement durable

par

La deuxième édition de la Semaine de l’agriculture du Pacifique (PWA) porte sur la façon dont les partenariats dynamiques peuvent permettre de relever certains des défis majeurs du secteur agroalimentaire dans les petits Etats insulaires de la région. La Semaine de l’agriculture du Pacifique, organisée à Apia, aux Samoa du 30 septembre au 4 octobre 2019, s’articule en effet autour du thème « Partenariats renforcés en faveur de systèmes agricoles et forestiers durables dans le Pacifique  ».

Mapping value chains for healthier diets and higher revenues

A strategy to build efficient value chains in the Pacific region is expected to play a critical role in improving diets and revenues for island communities.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!