Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.

Assurance agricole à indice météorologique : Relever les défis

Ce brief décrit les défis majeurs à relever pour l’assurance agricole à indice météorologique. Il s’appuie sur diverses expériences vécues en Afrique et en Amérique centrale, et passe en revue des éléments comme l’accessibilité, la qualité des données et des modèles météo, les connaissances des clients sur les assurances et leur confiance en ces produits, et les cadres politiques et réglementaires. Le déploiement est la première condition si on veut produire un véritable impact.

Les assurances agricoles traditionnelles indemnisent les producteurs individuels qui peuvent prouver leurs pertes. Or prouver ces pertes est parfois coûteux et fastidieux, tant pour les assureurs que pour les assurés. L’assurance indicielle se base néanmoins sur des indicateurs tels que les précipitations ou la couverture végétale reflétant avec précision les pertes dans les cultures ou le cheptel. Lorsque ces indicateurs révèlent des pertes probables dans une zone donnée, tous les assurés de cette zone sont indemnisés, quel que soit leur dommage personnel. Cette approche permet aux assureurs de proposer une couverture dans les zones autrefois inaccessibles et réduire leurs frais de fonctionnement. Ils peuvent donc offrir aux petits agriculteurs et éleveurs des assurances météo peu coûteuses.