Leading image

Digitalisation

En septembre 2019, à Bruxelles, le CTA a organisé un atelier de capitalisation des expériences autour de quatre domaines d’impact : plaidoyer, chaîne de valeur, digitalisation et capitalisation.

© CTA

par , , et

Le CTA, conscient des opportunités offertes par l’application des drones à l’agriculture de précision, a lancé le projet Transformer l'agriculture africaine - Les yeux dans le ciel pour des technologies intelligentes au sol en 2016 afin d’apporter une assistance technique aux start-up africaines.

par

Pendant 20 ans, ICT Update a suivi et rendu compte de la révolution engendrée par la digitalisation de l'agriculture. Mais comment définir ce concept ? Selon le "Rapport sur la numérisation de l'agriculture africaine, 2018-2019", il désigne « l'utilisation de technologies, d’innovations et de données numériques pour transformer les modèles d'affaires et les pratiques au long de la chaîne de valeur agricole ». Ce numéro, qui sera malheureusement le dernier, met en lumière les dernières initiatives du CTA en la matière, ainsi que leur impact.

par

Le projet Data4Ag du CTA a favorisé le déploiement de solutions digitales en Afrique ces dernières années. Grâce à ces innovations, les organisations paysannes ont procédé à l'enregistrement de leurs membres et leur adresser des services ciblés. Les retombées sur le terrain ont été spectaculaires, mais des questions ont malgré tout émerger, notamment à propos de la collecte et de l'utilisation des données des agriculteurs. Le sujet des politiques à mettre en œuvre pour accompagner le développement a également été soulevé.

par

Le numérique contribue à transformer progressivement l'agriculture africaine en secteur à la pointe de la technologie. Grâce à l'apport de la donnée, les services se modernisent et les systèmes d'aide à la décision gagnent en efficacité. Les drones ou UAS (Unmanned Aerial System, Système aérien sans humain à bord) font partie intégrante de cette révolution.

par

La création d'une start-up agricole numérique est une aventure qui attire de plus en plus de jeunes. Les perspectives peuvent être séduisantes, mais la stratégie ne doit laisser aucune place à l'improvisation. Ken Lohento, coordonateur de programme senior « TIC pour l'agriculture », au CTA, a identifié dix clés pour aider les jeunes entrepreneurs dans leur quête de succès.

par et

En Ouganda, le CTA travaille avec l'usine de thé d'Igara (IGTF) afin d'établir le profil numérique de ses agriculteurs affiliés et d'améliorer leurs pratiques en matière de gestion des données. Cet article détaille les impacts de ces initiatives, que ce soit pour les agriculteurs à titre individuel ou à l'échelle des coopératives. Les bénéfices liés à la collecte de données, et la manière dont elles pourraient être systématiquement intégrées dans les systèmes de suivi et d’évaluation des organisations paysannes, seront également au sommaire.

par

Il existe aujourd'hui des solutions regroupant plusieurs services numériques capables de transformer l'agriculture en profondeur. De séduisantes perspectives s'ouvrent aux petits exploitants, mais attention cependant. Ces nouvelles « super plateformes » sont en effet complexes et leurs impacts doivent être soigneusement évalués avant d'envisager une diffusion à grande échelle en Afrique.

par , , et

Les innovations technologiques et les progrès de l'agriculture digitale se poursuivent à un rythme élévé, améliorant l’efficacité de l’agriculture à travers le monde. Le taux d’adoption des nouvelles technologies reste cependant peu élevé chez les petits exploitants agricoles. Le faible développement de l’infrastructure des données et le manque de partenariats commerciaux empêchent en effet les organisations paysannes de tirer parti des débouchés commerciaux.

par

The case of MUIIS project is an epitome of digitalisation for agriculture in which access to digital solutions by smallholder farmers and other value chain actors has led to more efficient operations within the agricultural innovation system, resulting in equal access to finance by women, men, young and old; increased resilience; improved production and income.

par , , et

Le CTA soutient via le projet Data4Ag des coopératives agricoles et organisations paysannes dans les pays ACP pour améliorer les services agricoles par la collecte et la gestion des données agricoles. Le projet AgriTIC, avec l’organisation FEPA/B au Burkina Faso, a débuté en 2017 et a déjà permis de recueillir les informations de 2 000 exploitations agricoles.

par

BenBen est une start-up ghanéenne spécialisée dans les régimes fonciers et les titres de propriété fondée en 2015. BenBen utilise la technologie des registres distribués (DLT) pour créer des plateformes numériques servant à sécuriser les transactions financières et foncières sur les marchés africains. L’objectif de BenBen est de développer l’infrastructure digitale pour permettre aux économies africaines d’exploiter tout le potentiel socioéconomique de leurs terres et de créer des marchés fonciers éthiques.

par et

Depuis 2016, le CTA collabore avec des associations paysannes du Burkina Faso, des Fidji, du Kenya, du Lesotho, des Samoa, du Swaziland, de Trinité-et-Tobago et d’Ouganda pour mettre en œuvre le projet Data4Ag. L’objectif du projet est d’étudier comment les associations paysannes peuvent profiter de la collecte et de la gestion efficace des données relatives aux petits exploitants pour améliorer les moyens de subsistance de leurs membres.

par

L’Union africaine (UA), par la décision EX.CL/Dec. 986-1007 (XXXII), a mis en place l’une des plus importantes mesures incitatives pour ses Etats membres : encourager l’utilisation des drones pour accélérer le développement et la transformation du continent africain. Les drones sont en effet utilisés pour résoudre de nombreux problèmes de développement dans divers domaines, tels que l’agriculture, la santé, la surveillance des infrastructures, l’arpentage et la cartographie des sols, et d’autres applications pourraient encore être découvertes.

par , et

Les services axés sur les données ont le potentiel d’insuffler un réel dynamisme aux innovations agricoles et de rendre les systèmes agricoles plus durables. Toutefois, malgré l’augmentation constante du nombre d’initiatives facilitant l’échange de données communes dans le domaine de l’agriculture, l’absence de cadres juridiques et politiques fait encore obstacle à la propriété et au contrôle des données, ainsi qu’à leur accès.

La transformation agricole est une priorité dans l’agenda politique des gouvernements africains voulant relever les défis de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, du changement climatique, du chômage des jeunes et de la croissance économique. Avec des politiques, des innovations et des investissements bien choisis, l’agriculture africaine pourrait non seulement nourrir une population croissante, mais aussi offrir un travail décent à des millions de jeunes.