Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.
Leading image

Deux entreprises des îles Fidji unissent leurs forces pour des chaînes de valeur plus performantes

Impact story

La coopérative des îles Fidji NWC compte quelque 350 membres actionnaires, pour la plupart de petits agriculteurs.

© NWC

Digitalisation

Deux entreprises agroalimentaires fidjiennes ont pu établir, grâce à un événement de mise en réseau régional organisé par le CTA dans les Tonga, des relations commerciales aux perspectives prometteuses pour les chaînes de valeur et la nutrition dans les îles du Pacifique.

L’événement de mise en réseau a eu lieu en décembre 2018 dans le cadre du projet « Développer les filières locales pour améliorer la nutrition et les systèmes alimentaires durables dans les îles du Pacifique » afin de permettre aux petites et moyennes entreprises (PME) agroalimentaires régionales de créer des réseaux, de partager leurs expériences et de s’enrichir mutuellement. Cent entreprises ont participé à l’événement, dont notamment TraSeable Solutions, l’une des équipes TIC en lice pour la finale du Pacific AgriHack Lab 2018, ainsi que Nature's Way Cooperative (NWC), qui participait au séjour d’apprentissage aux Tonga. Bien qu’il s’agisse de deux entreprises fidjiennes, leurs représentants ne s’étaient jamais rencontrés auparavant.

L’entreprise NWC applique un traitement de quarantaine obligatoire aux fruits et légumes fidjiens conformément à l’accord de quarantaine bilatéral conclu avec les pays importateurs. Au moment de sa création en 1995, NWC traitait 30 t de papayes par an ; aujourd’hui, elle traite et emballe chaque année 1 300 t de papayes, mangues, fruits à pain et aubergines destinées à l’exportation. Les exportateurs, qui sont membres de la coopérative, achètent leurs produits aux agriculteurs, appartenant eux aussi à la coopérative, et les font parvenir à NWC qui les traite et les emballe avant de les expédier à l’étranger. NWC compte actuellement quelque 350 membres actionnaires, pour la plupart de petits agriculteurs.

La coopérative, soucieuse de moderniser ses processus, a sollicité le Fonds de subvention à l’innovation (IGF, Innovation Grant Facility). Cette subvention de 17 000 €, financée par le CTA et le FIDA, aide les PME agroalimentaires du Pacifique à développer leurs activités et à contribuer, directement ou indirectement, au développement durable des secteurs de l’agriculture et de la pêche.

« Nous avons perçu l’IGF comme un outil qui nous permettrait de mettre en place un système de traçabilité plus efficace pour nos produits d’exportation – le tout s’inscrivant dans une stratégie plus globale de digitalisation de notre chaîne de valeur », explique Donald Pickering, directeur général de NWC. Et d’ajouter : « Concrètement, nous nous sommes servis de la subvention afin de digitaliser notre formulaire d’approvisionnement pour les producteurs et de mettre au point un système de traçabilité sur internet qui combine informations sur l’approvisionnement auprès des producteurs et données relatives au traitement des produits fournis. Par ailleurs, nous sommes en pleine phase de transition : nous allons remplacer les différents codes imprimés sur les caisses d’exportation par un seul code QR imprimé et relié au système de traçabilité. Ce système fournira des données en temps réel sur la caisse et/ou le lot et réduira considérablement les délais de traçabilité en cas de problème. »

Après leur première rencontre avec les représentants de TraSeable Solutions aux Tonga et après avoir vérifié que l’entreprise disposait de l’expérience et des capacités nécessaires pour répondre aux besoins de leur entreprise, les responsables de NWC ont fait appel aux services de TraSeable Solutions pour mettre en place le système de traçabilité. « Nous avons également souhaité engager un prestataire de services local, car cela permet d’obtenir plus facilement une assistance technique et des services de maintenance », explique Donald Pickering.

Une innovation digitale récompensée

Grâce à son projet TraSeable Farms, TraSeable Solutions fait partie des trois lauréats du concours Pacific AgriHack Lab 2018.

Dimsoy Cruickshank, chargée opérationnelle du projet Systèmes alimentaires des îles du Pacifique au CTA, explique : « Les PME et les organisations de producteurs jouent un rôle majeur dans le développement de la chaîne de valeur et la durabilité des systèmes alimentaires dans le Pacifique, mais pour cela, elles doivent bénéficier d’une aide financière, d’infrastructures et d’un encadrement. Le concours AgriHack Lab a vu le jour pour remédier au manque de soutien dédié aux plateformes et applications TIC plus ou moins récentes, ainsi que pour encourager le développement de prototypes susceptibles d’attirer le plus grand nombre d’agriculteurs et de PME impliqués dans les chaînes de valeur des cultures vivrières et de la pêche locales. »

Quinze équipes ont participé à la finale du concours et ont reçu une formation portant sur des domaines stratégiques de l’agroalimentaire tels que l’accès au financement, la conception d’un modèle commercial viable et la connaissance des droits de propriété intellectuelle. Les finalistes ont présenté leurs solutions devant un jury multidisciplinaire composé de représentants des secteurs public et privé. Chaque lauréat a remporté 5 000 € destinés à favoriser le développement et la commercialisation de son innovation.

Kenneth Katafono et son épouse Shaunalee, respectivement directeur général et cofondatrice de TraSeable Solutions, expliquent : « Nous somes, forts de notre expérience de plus de dix ans dans la conception et la mise en place de systèmes d’information, la fourniture d’outils d’enregistrement et d’analyse, ainsi que dans l’utilisation pionnière de la technologie de la blockchain dans de nombreux pays insulaires du Pacifique, conscients des enjeux auxquels sont confrontés les acteurs de la chaîne de valeur alimentaire. Ces enjeux concernent les infrastructures digitales, le partage de l’information, l’accès au marché, la traçabilité des produits, la logistique et la formation. L’objectif de TraSeable Farms est de permettre aux agriculteurs, aux acheteurs, aux fournisseurs de services logistiques, aux coopératives agricoles, aux transformateurs et aux exportateurs d’accéder à la plateforme web et à l’application mobile TraSeable Solutions moyennant un prix abordable. Tout agriculteur peut ainsi accéder facilement aux marchés et aux moyens de transport nécessaires pour acheminer ses produits. »

L’entreprise consacre également beaucoup de temps à des actions de plaidoyer et d’éducation sur la nécessité et les avantages de la traçabilité, de la digitalisation et de la technologie de la blockchain dans les pays insulaires du Pacifique. Elle était notamment présente lors du sommet Strike Two, auquel était associé le CTA.

Kenneth Katafono ajoute : « Nous observons clairement les effets de ces actions, tant au niveau de la demande pour nos propres produits que de l’intérêt croissant manifesté par l’ensemble du secteur. En 2019, nos revenus ont augmenté de près de 270 % par rapport à l’année précédente, et grâce au travail mené par le CTA dans le Pacifique, nous avons pu développer des relations qui nous ont ensuite permis de gagner de nouveaux clients, en particulier dans le secteur agricole, comme ce fut le cas avec NWC. Avant cela, notre travail était principalement axé sur la pêche. Malgré tout, la traçabilité reste une activité très délicate à mener, non seulement aux Fidji, mais aussi dans le monde entier. Nous restons cependant convaincus que la traçabilité est appelée à se généraliser dans les chaînes de valeur, et en particulier dans le secteur agroalimentaire. »

Ouvrir les marchés à haute valeur ajoutée

Le système TraSeable Solutions conçu pour NWC est désormais testé et validé. Il devrait être pleinement opérationnel au cours du deuxième trimestre 2020. « Selon nous, la plus belle réussite obtenue à ce jour grâce à notre collaboration avec NWC réside dans le changement de mentalité au sujet des données et dans les possibilités offertes par l’enregistrement digital de ces données », explique Kenneth Katafono, avant de préciser que les rapports de suivi de production générés par le système constitueront un atout précieux pour NWC à l’avenir.

Donald Pickering est également de cet avis, expliquant que le système renforcera la crédibilité de NWC au sein de la chaîne de valeur et permettra à l’entreprise de répondre de manière cohérente aux demandes du marché. A ce sujet, il ajoute : « Nous allons bientôt entamer le processus d’acquisition de GlobalGAP, une certification en matière de sécurité et de durabilité alimentaires qui ouvrira des débouchés commerciaux sur des marchés à haute valeur ajoutée. Pour obtenir cette certification, il est indispensable de garantir la traçabilité des produits de l’exploitation agricole jusqu’au client final, une condition que nous serons en mesure de remplir grâce au nouveau système. »

MyKana : une application créée aux Fidji et adaptée au contexte local pour améliorer la santé de la population

par

Le parcours Agrihack Lab organisé dans les Tonga du 3 au 6 décembre 2018 a commencé par une collaboration entre le Centre pour l’apprentissage flexible de l’Université du Pacifique Sud (USP) et le Centre national d’alimentation et de nutrition du ministère de la Santé et des Services médicaux des Fidji, une initiative visant à remédier à l’actuelle crise nutritionnelle qui sévit dans le Pacifique.

TraSeable Farms : réinventer le secteur agricole dans les îles du Pacifique

par

En septembre 2018, TraSeable Solutions a eu la chance de participer au concours Pacific AgriHack Lab organisé par le CTA aux Tonga. Notre organisation a présenté sa nouvelle initiative, la plateforme mobile et web intégrée d’accès aux marchés et aux transports pour agriculteurs du Pacifique. Le prix, décerné aux lauréats du concours, est une somme d’argent pour étendre à grande échelle leurs activités et affaires. Cet événement nous a permis de tester nos concepts auprès d’experts en technologies agricoles.

Une start-up des îles Salomon récompensée lors d’un concours des TIC

par et

La Malaita Youth in Business Association (MYIBA) est l’un des trois lauréats du concours Pacific Agrihack Lab organisé en décembre 2018 aux Tonga. Ce concours visait à diffuser à plus grande échelle des innovations TIC, nouvelles et existantes, afin d’améliorer les activités économiques tout au long des chaînes de valeur agricoles.

Young ICT innovators snap up 2018 Pacific AgriHack Lab awards

Three Pacific entrepreneurs based in Fiji and the Solomon Islands have been declared winners of the 2018 Pacific AgriHack Lab competition and awarded €5,000 grants to help further develop their agriculture-oriented innovations.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!