Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.
Leading image

Booster l’agriculture au Burkina Faso, grâce aux drones

Blog

Blog

Transformer l’agriculture dans les pays africains par la promotion de l'utilisation de drones. C’est l’objectif ambitieux du projet « Les yeux dans le ciel pour des technologies intelligentes au sol », initié par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA), auquel j’ai participé, en tant que directeur général de l'entreprise Cargitech Sarl, aux côtés de plusieurs autres entrepreneurs africains.

Dans la peau d’un opérateur de drones

Après une première rencontre à Lusaka, en Zambie, au cours du mois de juillet 2018, pour une initiation aux véhicules aériens sans pilote (UAV) et au management des entreprises, le CTA, en partenariat avec l’entreprise Parrot, nous conviait à nouveau pour un rassemblement à quelques kilomètres de Cape Coast, au Ghana. Le second volet de la formation, plus pratique, portait sur le pilotage des drones, l’acquisition de données et les règles de sécurité.

Les différentes formations offertes nous ont permis de renforcer nos capacités dans l’utilisation pratique des drones. Les compétences et informations acquises sur la technologie des drones, l’acquisition et le traitement d’images ou les offres de prestations existantes ont changé notre perception de l'utilisation professionnelle des drones. Nous devenions ainsi des opérateurs de drones, offrant aux agriculteurs et organisations des services innovants visant à améliorer la production agricole et aider à la prise de décision. Notre aptitude à piloter les drones de manière efficace s’est nettement améliorée, en même temps que notre capacité à défendre un projet basé sur cette technologie et à convaincre nos partenaires.

Mon entreprise, Cargitech Sarl, a pu acquérir un drone Parrot Bluegrass pour renforcer sa logistique, et par conséquent améliorer nos prestations de services pour tendre vers plus rentabilité et d'innovation.

Un outil extraordinaire au service de l’agriculture africaine

Au Burkina Faso, le drone est d’abord perçu comme un objet de loisir, permettant de prendre des photos ou des vidéos lors des cérémonies. Son usage professionnel est encore très peu développé, mais le pays est un marché à fort potentiel pour les fournisseurs de services de drones ; les drones font en effet l’objet d’une utilisation croissante en agriculture et dans les projets de développement rural. Grâce au développement de l’agribusiness et sous l’influence des associations et groupements de filières agricoles, les agriculteurs et paysans sont de plus en plus sensibilisés aux nouvelles technologies d’aide à l’amélioration de la production agricole. Le drone apparaît comme un outil extraordinaire permettant d’obtenir facilement des données en temps réel sur les terres, les cultures, le bétail et l’environnement.

La restitution d'images faite par les drones, et l'acquisition d'informations capitales qu'ils rendent possible au profit à la fois des agronomes, des chercheurs, des agriculteurs, des environnementalistes ou des décideurs, en font des outils de prestations très innovants. Ils peuvent apporter de nombreuses solutions dans les pays en voie de développement comme le Burkina Faso, ayant déjà fait leurs preuves en Europe, mais aussi dans certains pays africains. Leur impact sur l’économie rurale se mesure à travers les projets de développement des filières agricoles et des pôles de croissance économique. On constate que les investisseurs d’aujourd’hui font de plus en plus confiance aux drones pour s’assurer des progrès réalisés dans leur projet.

Développer de nouvelles prestations basées sur les drones

Soutenir l’agriculture en Afrique, en particulier au Burkina Faso, grâce à la fourniture de conseils agricoles aux producteurs est devenu une priorité pour Cargitech Sarl. Or, nous sommes convaincus que les drones, de par leurs performances, vont booster l’agriculture. Ils contribuent par exemple à analyser la topographie des champs, l’état des infrastructures agricoles, l’état de santé des plantes, à faire le comptage des plants, à suivre la production agricole et à améliorer les rendements.

La découverte de nouvelles prestations de services par drone a changé notre stratégie d’approche face à nos partenaires et clients potentiels. Cela nous a également conduit à intégrer les drones dans leurs activités courantes, telles que la topographie et les projets d’aménagement. Plusieurs formations internes et externes sont en cours d’élaboration afin de sensibiliser les acteurs concernés et de promouvoir l’utilisation des drones.

Aujourd’hui, nous éprouvons une grande satisfaction à affirmer que Cargitech Sarl développe des offres de services dans le secteur agricole basées sur l’utilisation des drones.

Une formation à l’utilisation des drones pour soutenir le développement de Madagascar

par , , et

Le CTA, conscient des opportunités offertes par l’application des drones à l’agriculture de précision, a lancé le projet Transformer l'agriculture africaine - Les yeux dans le ciel pour des technologies intelligentes au sol en 2016 afin d’apporter une assistance technique aux start-up africaines.

Profilage et drones au service de l'agriculture de précision

par , , et

Le CTA soutient via le projet Data4Ag des coopératives agricoles et organisations paysannes dans les pays ACP pour améliorer les services agricoles par la collecte et la gestion des données agricoles. Le projet AgriTIC, avec l’organisation FEPA/B au Burkina Faso, a débuté en 2017 et a déjà permis de recueillir les informations de 2 000 exploitations agricoles.

Harmoniser les réglementations sur les drones en Afrique

par

L’Union africaine (UA), par la décision EX.CL/Dec. 986-1007 (XXXII), a mis en place l’une des plus importantes mesures incitatives pour ses Etats membres : encourager l’utilisation des drones pour accélérer le développement et la transformation du continent africain. Les drones sont en effet utilisés pour résoudre de nombreux problèmes de développement dans divers domaines, tels que l’agriculture, la santé, la surveillance des infrastructures, l’arpentage et la cartographie des sols, et d’autres applications pourraient encore être découvertes.

Les drones pourraient devenir un des moteurs de l’agriculture au Sénégal

par

Malick Diagne, à la tête de GeoRisk Afric, a participé aux formations sur l’utilisation de drones dans l'agriculture de précision, organisées par le CTA et l’entreprise Parrot, dans le cadre du projet "Transformer l'agriculture africaine - Les yeux dans le ciel pour des technologies intelligentes au sol". Ce chef d’entreprise sénégalais, fort de son expérience dans l’environnement et la gestion des ressources naturelles, explique l’opportunité que sont les drones pour innover dans les techniques d’acquisition de données géospatiales.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!