Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.
Leading image

Mener la révolution des données

Analysis

Digitalisation

Data4Ag assure aux petits agriculteurs l’accès aux données et aux informations pour les aider à améliorer leur productivité et leurs revenus.

Le volet Data4Ag du programme ICT4Ag du CTA inclut trois idées essentielles : promouvoir les technologies et les connaissances, améliorer l'utilisation et la présentation des données, conduire le dialogue mondial sur les ICT4Ag. Le projet MUIIS illustre parfaitement la façon dont le CTA promeut un groupe de services basé sur les TIC et le partenariat conclu entre le CTA et une organisation des Samoa permet de comprendre comment le CTA utilise des données pour aider les petits agriculteurs à augmenter leurs revenus.

Le leadership est un autre aspect-clé de Data4Ag. En soutenant l’Initiative mondiale des données pour l’agriculture et la nutrition (GODAN), financée par le Département pour le développement international (DFID) du Royaume-Uni, le CTA a joué un rôle de premier plan dans le discours mondial concernant ce projet. Lancée en 2016, GODAN défend le partage proactif des données et la gratuité des informations sur l’agriculture et la nutrition avec, à terme, l'objectif d'améliorer la sécurité alimentaire.

Fin 2017, les pays ACP représentaient le quart des 630 membres de GODAN. «Le nombre de membres a augmenté, en particulier en Afrique, grâce au soutien du CTA», précise Chris Addison, coordinateur senior du programme du CTA pour Data4Ag. Depuis le lancement de GODAN, nous avons fait de notre mieux pour intégrer les membres des ACP aux réunions et garantir une forte présence africaine.»

Gérant le volet « développement des capacités » du projet GODAN Action, le CTA a « adopté une approche mixte qui associe des séances de formation personnelle, des webinaires et des MOOC», selon M. Addison. Ainsi, en juillet 2017, Chipo Msengezi, coordinatrice de projet du CTA pour GODAN Action, a organisé un séminaire durant la semaine de l’Open data pour l’Afrique organisée à Accra (Ghana). L'atelier, conçu pour les formateurs de GODAN, a permis à une quinzaine de participants de tester les ressources développées pour le MOOC géré par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture. Fin 2017, 200 personnes s’étaient inscrites à ce MOOC et plus de 400 autres avaient suivi les webinaires mensuels du CTA.

Le CTA a également joué un rôle primordial dans des réunions et événements sur l’Open data. En février 2017, une réunion traitant de l’impact de l’Open data sur l’agriculture et la nutrition a réuni plus de 150 participants – un évènement conjointement organisé par le CTA, le ministère néerlandais des Affaires étrangères, GODAN et le Centre for Agriculture and Bioscience International. Le 4 mars 2017, à l’occasion de la Journée internationale de l’Open data, est parue une édition spéciale d’ICT Update couvrant l'événement ainsi qu’une nouvelle vidéo sur le sujet.

En juin, le CTA a soutenu la Conférence ministérielle sur les données agricoles et nutritionnelles menant, avec la signature de la Déclaration de Nairobi par 15 pays, à la création d'un nouveau réseau ministériel intergouvernemental africain pour l’Open data dans l'agriculture et la nutrition. Plus de 400 personnes ont participé à l’événement et 6 000 autres ont assisté à l'exposition Agritech attenante.

En août, le CTA a lancé un réseau de formateurs GODAN qui comptait 75 membres fin 2017. «Nous espérons qu’il diffusera les connaissances et les compétences nécessaires pour que l’Open data puisse aider à relever les défis agricoles et nutritionnels et ainsi, pérenniser les activités de GODAN», indique Mme Msengezi.

En 2018, un plus large projet Data4Ag sera lancé en partenariat avec Agricord et l'Organisation panafricaine des agriculteurs pour renforcer les capacités dans quatre régions d’Afrique. 

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!