Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.
Leading image

Poursuite de la discussion sur les données ouvertes

Blog

Digitalisation

Les participants à l'initiative GODAN (Global Open Data for Agriculture and Nutrition, données ouvertes mondiales pour l'agriculture et la nutrition) se sont récemment rencontrés à Wageningen, Pays-Bas, pour discuter des impacts réels et potentiels des données ouvertes dans l'agriculture.

L'initiative GODAN vise à démontrer l'avantage que représentent les données ouvertes dans l'agriculture et à convaincre davantage de gouvernements de favoriser leur disponibilité. Pendant la réunion, une chronologie du projet a été présentée, ainsi que des résultats.

« Je suis optimiste quant au potentiel des données ouvertes lorsque je vois le travail réalisé dans le cadre de projets tels que GODAN, qui ne se résume pas à l'obtention d'autorisations de travailler avec quelques ensembles de données, mais qui permet l'élaboration de nouvelles infrastructures ouvertes et collaboratives, par lesquelles nous pouvons utiliser les données pour communiquer, collaborer et transformer notre monde. » Tim Davies

S'il existe des milliers de sources de données concernant l'agriculture (voir Dataverse, CIARD ring Banque mondiale, Datahub), seules les données satellites et météorologiques montrent des exemples de répercussions pour les petits exploitants. Le hackathon qui s'est déroulé parallèlement à la conférence a montré des exemples d'applications provenant de plusieurs de ces sources.

Vers des données ouvertes couplées et un vocabulaire commun

La majorité des données lisibles par machine dans l'agriculture découlent largement d'un vocabulaire commun. La FAO, la bibliothèque nationale agricole (États-Unis) et CABI sont en train de relier leurs thésaurus dans le cadre du projet GACS. Plus d'informations sur le projet.

Hackathon: mettre les données à la disposition des agriculteurs

Rien qu'en deux jours, les hackatons peuvent produire et valider des idées incroyables d'applications basées sur les données ouvertes pour l'agriculture. Nous en avons découvert les principes, comment les utiliser et les résultats obtenus. Lisez le blog de Tim Davies sur Five reflections for an open data hackathon (cinq réflexions pour un hackathon de données ouvertes).

« Les données ouvertes doivent quitter les bâtiments et servir à vendre les services des entreprises » — Wim G.M Batianssen, WaterWatch

Visualiser les données pour les chaînes de valeur

On nous a présenté le concept de la chaîne de valeur des données et la rapidité avec laquelle elle évolue. Par exemple, le Cap-Vert utilise des tablettes pour recueillir des données de recensement, le Samoa numérise des plans communautaires en 3D pour prendre des décisions et les données ouvertes sont publiées dans le portail des données ouvertes africaines par tous les gouvernements sauf cinq. Il est surprenant de constater que le traitement de certaines parties de la chaîne nécessite encore des interventions manuelles, comme supprimer les nuages des images satellites.

Données satellites et données gouvernementales Government data

Nous avons appris qu'il était possible de suivre le trajet d'une souris en retirant les nuages des images (en savoir plus sur Groenmonitor, en néerlandais) et ceci grâce aux données ouvertes ! Nous avons vu un éventail de gouvernements ouvrir leurs données, surtout quand ils ont entendu parler du Portail de données africaines géré par la Banque africaine de développement où tous les pays sauf cinq possèdent des données.

« Nous possédons des données économiques et climatiques en temps réel, pourquoi pas des données sur la nutrition ? »

Nous avons également appris qu'il existait un manque de données nutritionnelles et des problèmes de précision sur les données de certains domaines. Lisez Laurence Haddad dans ICTupdate

Les données ouvertes, un service public

De nombreux intervenants considéraient les données ouvertes comme un service public. La Fondation Gates a expressément mentionné la nécessité de transformer plus de recherches publiques en données ouvertes et a adopté une politique d'accès ouvert cette année.

« Trop d'argent public est dépensé dans des données inaccessibles et non vérifiées » - Stanley Wood, Fondation Gates

Créer de nouvelles opportunités pour le secteur privé Nous avons découvert comment de nouveaux modèles sont créés pour rendre économique l'ouverture des sources de données et comment les entreprises utilisent déjà la même architecture de données ouvertes couplées au sein de leur organisation, afin de simplifier l'ouverture dans d'autres secteurs. 

Nous espérons continuer cette conversation sur les données ouvertes pour l'agriculture ainsi que d'autres aspects de la chaîne de valeur des données lors du Briefing de Bruxelles.

Enregistrez-vous et rejoignez-nous ou suivez le webstream sur http://bruxellesbriefings.net/

Participez aux discussions sur Twitter: @brubriefings et #BrusselsBriefing

Emplacement:

Healthy choices

Increasing the open access to nutrition and food data for ICT developers has resulted in a surge in applications for a healthier food intake and better fitness.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!