Leading image

Des jeunes femmes prennent la tête du Pitch AgriHack

News

Jeunesse

Depuis le lancement de l'initiative Pitch AgriHack Talent du CTA en 2013, plus d'un million d'agriculteurs et acteurs du secteur agricole ont bénéficié des services des start-ups participant à ses concours annuels. Grâce à leurs innovations basées sur les TIC, ces jeunes entreprises ont réussi à lever plus de 2 millions d'euros auprès d'investisseurs et de spécialistes du développement.

Le concours Pitch AgriHack 2018 s'est tenu en septembre 2018 à Kigali (Rwanda) lors du Forum sur la révolution verte en Afrique (AGRF). Le thème était « Les femmes chefs d’entreprise innovent au service de la transformation agricole ».

« Nous voulions mettre les jeunes femmes à l’honneur, car peu d’entre-elles dirigent des start-ups spécialisées dans les technologies agricoles », explique Ken Lohento, Coordinateur senior du programme ICT4Ag au CTA. « En fait, 10 % des start-ups du secteur technologique dans le monde sont dirigées par des femmes. Ce Pitch AgriHack montre qu’elles sont autant capables que les hommes de développer de nouvelles technologies et de gérer des entreprises TIC. »

Le concours, annoncé en avril, a attiré 335 candidatures de jeunes des pays ACP, dont 164 de start-ups dirigées par des femmes. Les 26 start-ups les plus prometteuses (dont 14 dirigées par des femmes) ont participé à la finale à Kigali. Parmi les huit lauréats figuraient quatre entreprises dirigées par des jeunes femmes. La remise des prix – des prix en espèces ainsi qu’un appui à l’incubation et la possibilité de participer à d'autres événements – a eu lieu en présence de deux chefs d'Etat, deux chefs de gouvernement et quelque 20 ministres.

« Ces entrepreneurs et entrepreneuses ont trouvé l’inspiration pour faire la différence – en contribuant à la transformation de l’agriculture pour les générations futures et en encourageant les jeunes à saisir le potentiel offert par l’agriculture et l’agrobusiness », a déclaré Michael Hailu, directeur du CTA, lors de la cérémonie de remise des prix.

Avant la décision du jury, les 26 finalistes et 14 autres start-ups invitées ont participé à un atelier de formation de deux jours sur la préparation à l'investissement. Ils y ont appris à mieux gérer leur comptabilité et à convaincre les investisseurs. « Ce Pitch AgriHack a été fantastique », a déclaré Varun Baker, directeur de Farm Credibly, l'un des lauréats de la catégorie « phase initiale ». « Cette formation nous aidera à faire un meilleur usage des fonds. »

Farm Credibly utilise la technologie de la blockchain pour aider les agriculteurs de Jamaïque sans banque à accéder au financement. La plupart des agriculteurs ont du mal à obtenir des fonds pour développer leur entreprise, car ils ne peuvent présenter les données financières exigées par les prêteurs. Farm Credibly utilise la blockchain pour enregistrer les transactions des agriculteurs avec les entreprises d’intrants, les transformateurs et les supermarchés. Les profils numériques des agriculteurs témoignent de leur volonté d’utiliser efficacement les prêts et leur capacité à les rembourser.

Parmi les start-ups dirigées par des femmes représentées à Kigali figurait Fenou Foods, une société béninoise de produits agroalimentaires locaux transformés. Avec Fenou Packaging, Sonita Tossou et son équipe ont eu l'idée d’utiliser des emballages 100 % biodégradables. Ils ciblent les jeunes transformateurs locaux qui peuvent mieux affronter la concurrence des produits importés grâce à cet emballage moderne. Après ce Pitch AgriHack, Mme Tossou a remporté un autre prix lors du sommet Agri-Startup, organisé en France. Elle était l’une des six lauréates à recevoir l'appui du CTA pour assister au sommet. Le CTA a aussi appuyé certains lauréats de Kigali pour qu’ils assistent au Sommet sur le bien social des Nations Unies, où ils ont présenté leur start-up aux investisseurs potentiels.

En 2018, de nombreux lauréats du Pitch AgriHack 2017, qui s'était tenu en Côte d'Ivoire, ont continué sur leur lancée. C’est le cas de Bayseddo, une start-up sénégalaise utilisant la finance participative pour investir dans la production agricole. Ses efforts lui ont permis de recueillir environ 150 000 € pour appuyer plusieurs projets et les investisseurs en ont tiré un rendement de 10 %. L'entreprise développe une application mobile pour sa plateforme, avec l’appui financier du CTA. La collaboration avec la Délégation de l'entrepreneuriat rapide (DER), une agence gouvernementale qui appuie les jeunes entrepreneurs, est en cours de finalisation. 

Tître

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!