Les jeunes transformateurs de l’agriculture africaine récompensés à Accra – Les lauréats de Pitch AgriHack sont connus

Accra, Ghana, 6 septembre 2019. Sept jeunes agripreneurs, parmi lesquels quatre femmes, ont vu aujourd’hui leurs innovations digitales récompensées. La remise des prix a eu lieu lors de la séance de clôture du Forum de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRF), organisé cette année à Accra, au Ghana.

Profish, Ghana (7 500 €), et Savanna Circuit Tech, Kenya (5 000 €), sont les deux lauréats de la catégorie « Start-up en phase de démarrage ». Dans la catégorie « Start-up en phase de maturité », Jaguza Tech, Ouganda (15 000 €) et Arinifu Technologies, Kenya (12 500 €) se distinguent. Trackball Global Technologies, du Nigeria, a reçu le Prix du public (5 000 €). Les prix « Analytique des données » et « GreenTec » vont respectivement à Foodlocker Limited, Nigeria (10 000 €) et à TechShelta Company Ltd., Ghana (5 000 €).

Michael Hailu, directeur du CTA a déclaré : « Ces choix récompensent aussi le rôle de pionnier joué par le CTA dans le soutien à la création d’entreprises digitales de jeunes dans le secteur agricole. Grâce au concours Pitch AgriHack, nous avons identifié des jeunes autodidactes, pleins d’idées et très déterminés à les concrétiser. Des jeunes qui apportent des réponses à certains défis auxquels l’Afrique est confrontée. »

Les start-up candidates avaient soumis un très large éventail d’idées et d’applications. Un logiciel de suivi de la production laitière « de la ferme à l’assiette », une application mobile et en ligne axée sur l’amélioration de la productivité ; des appareils portables à faible coût pour la détection de maladies animales, un service en ligne pour la transformation et la livraison de produits alimentaires, un système de gestion du bétail sur le cloud, l’utilisation de l’Internet des objets (IdO) pour connecter agriculteurs et agronomes et une application pour la fourniture de services logistiques et commerciaux.

Pitch AgriHack est un concours organisé par le CTA qui vise à aider de jeunes entrepreneurs du secteur de l’agriculture (des « agripreneurs ») à développer des compagnies viables et à stimuler l’innovation pour un secteur agricole plus durable.

Les 22 start-up finalistes (représentant 7 pays au total), parmi lesquelles 11 jeunes entreprises lancées et dirigées par des femmes, ont été sélectionnés parmi les 326 start-up de jeunes candidats. Au début de la semaine, les finalistes avaient suivi une formation basée sur l’approche de bootcamp. Ils ont ensuite présenté leur projet d’innovation devant des investisseurs potentiels et un jury.

Depuis le lancement de l’initiative AgriHack Talent, les services commercialisés par ces nouveaux agripreneurs ont été diffusés auprès de plus d’un million de petits agriculteurs et acteurs du secteur agricole. Au total, ces projets ont recueilli plus de 2 millions, débloqués par des investisseurs et des partenaires.

Pour plus d’informations ou demander une interview, veuillez contacter : Toby Johnson, chef d’équipe Communication, CTA, +31 (0) 6 10 88 50 80, johnson@cta.int.

A propos du CTA

Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) est une institution internationale conjointe des Etats du Groupe ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et de l’Union européenne (UE). Sa mission est d’améliorer la sécurité alimentaire et de renforcer la résilience et la croissance économique inclusive en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique à travers des innovations dans l’agriculture durable. Le CTA opère dans le cadre de l’accord de Cotonou et est financé par l’UE.

Médias associés

image

© CTA

Tître

Une start-up nigériane fait accéder les petits exploitants au potentiel des grands marchés

par

Foodlocker, basée au Nigeria, était l’une des 11 start-up gérées par des femmes finalistes du concours Pitch AgriHack 2019 du CTA. Elle s’est finalement distinguée dans la catégorie « Plateforme avancée ». Cette entreprise aide les petits exploitants à accéder à des marchés importants et très rémunérateurs. Jennifer Okoduwa, cofondatrice, explique comment.

Smart Brooder : de l’espoir pour le secteur avicole kényan

par

En août 2014, après avoir subi de lourdes pertes, un groupe d’étudiants ingénieurs qui s’étaient lancés dans l’aviculture ont eu une idée qui allait non seulement sauver leurs animaux, mais aussi aider des centaines de petits éleveurs de volaille kényans.

Quand la jeunesse africaine hacke le secteur agricole

L'initiative AgriHack Talent figure parmi les projets du CTA les plus connus, notamment grâce à son programme de valorisation des start-up Pitch AgriHack. Retour sur une initiative qui est parvenue, en quelques années seulement, à conjuguer agriculture, entrepreneuriat et nouvelles technologies.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!