Leading image

Promouvoir l’emploi des jeunes dans la filière du riz

News

Jeunesse

Dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest, le manque de travail en milieu rural a entraîné l’exode des jeunes vers de grandes villes de la région ou vers l’Europe. C’est une perte lourde de conséquences, car les jeunes constituent une main-d’œuvre dynamique, alors que le secteur de l’agriculture manque désespérément de bras.

Le projet de deux ans lancé par le CTA début 2018 « Promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes et la création d’emplois dans la filière du riz en Afrique de l’Ouest » (PEJERIZ) s’attaque au problème : il encourage les jeunes maliens et sénégalais à rester à la campagne et à accroître la productivité de la filière rizicole. Le projet collabore avec AfricaRice et la Fondation Syngenta.

Il y a de bonnes raisons de se concentrer sur le riz. En Afrique de l’Ouest, la consommation de riz ne cesse d’augmenter vu la croissance démographique rapide et le changement des habitudes alimentaires. Toutefois, la production est largement inférieure à la demande et, chaque année, 40 % du riz consommé est importé d’Asie. En milieu urbain, de nombreux consommateurs préfèrent le riz importé car il est généralement plus propre et mieux emballé que le riz local, transformé en grande partie manuellement. Accroître la production et améliorer la qualité du riz permet de réduire les importations et de doper l’économie rurale.

Le projet comporte deux volets. Le premier consiste à former les jeunes aux techniques utilisées dans la chaîne de valeur du riz. Il est géré par AfricaRice. Le second volet, géré par la Fondation Syngenta, vise à créer des centres de services mécanisés et à promouvoir une application mobile de conseils aux agriculteurs. Le projet devrait créer plus de 660 emplois et améliorer sensiblement les revenus de 10 000 petits agriculteurs.

Plus de 300 jeunes maliens et sénégalais, dont près d’un tiers de femmes, ont assisté aux deux ateliers de mobilisation organisés par AfricaRice en juillet et en octobre 2018. Ils ont reçu des informations sur les débouchés professionnels de la filière rizicole et sur l’importance de la mécanisation du secteur.

Après les ateliers, AfricaRice a sélectionné 205 jeunes qui ont suivi des sessions de formation sur divers sujets, comme l’entrepreneuriat, le marketing et la fourniture de services. Les premières sessions ont eu lieu en octobre 2018 et la dernière est programmée début 2019. AfricaRice sélectionnera les 80 jeunes ayant les idées les plus prometteuses. Ces jeunes suivront d’autres formations et recevront une aide financière.

« Certains jeunes ont déjà créé leur entreprise et souhaitent déployer leurs idées novatrices à plus grande échelle dans le secteur du riz », explique le Dr Mandiaye Diagne, Coordinateur régional du projet PEJERIZ. « Les formations techniques et le coaching les aideront à devenir des agripreneurs prospères. »

La Fondation Syngenta a quant à elle créé dix Centres de services mécanisés (CEMA), cinq au Mali et cinq au Sénégal. « Une fois opérationnels, ces centres emploieront entre cinq et dix personnes à temps plein et 30 personnes à temps partiel, des jeunes pour la plupart », explique Vincent Fautrel, coordinateur de programme senior du CTA pour les chaînes de valeur agricoles.

A la fin de l’année 2018, les centres avaient recruté et formé 45 agents, ayant pour mission de promouvoir l’application RiceAdvice auprès des agriculteurs. Cette application, conçue par AfricaRice au Mali et au Nigeria, est un outil d’aide à la prise de décision que les agriculteurs peuvent télécharger gratuitement sur un smartphone Android. Elle envoie des recommandations qui aident les agriculteurs à mieux utiliser les engrais minéraux et à déterminer avec précision à quel moment semer, planter et récolter. Les riziculteurs nigérians utilisant l’application font état d’une augmentation sensible des rendements et des revenus, jusqu’à 200 € de plus à l’hectare. Fin 2018, plus de 470 riziculteurs maliens et sénégalais avaient déjà été informés de l’existence de l’application et comptent l’utiliser lors de la saison prochaine. 

Emplacement:

Tître

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!