Leading image

AgriHack Talent

Le processus AgriHack met en œuvre une approche unique pour remédier au soutien trop limité aux start-up e-agricoles (ICT4AG) créées par des jeunes, notamment l’absence de développement des compétences en gestion commerciale et financière, nécessaires pour concevoir des modèles d’entreprise durables pour le développement de ce secteur.

L’initiative AgriHack a contribué à renforcer le soutien du CTA à l’entrepreneuriat des jeunes et son leadership dans le domaine des TIC pour l’agriculture. Ce rôle est reconnu par de nombreux acteurs. Cette initiative est reproduite dans différents pays, et le soutien du CTA mis ici en avant. La prochaine phase du projet consolidera ces réalisations.

L’initiative a pour objectif ultime de faciliter le développement des services aux entreprises offerts par ces jeunes start-up e-agricoles, qui contribueront à la transformation des chaînes de valeur agricoles dans les pays ACP, à l’amélioration de la productivité et à l’accès des agro-entreprises au marché.

Approche

L’initiative AgriHack Talent a été conçue en coopération avec de jeunes innovateurs et partenaires des pays ACP. Elle s’articule autour des volets suivants :

  • Concours de développement d’applications TIC pour l’agriculture (« hackathons ») si le contexte l’exig ;
  • Concours de start-up (Pitch AgriHack) pour les entreprises de jeunes offrant déjà des services d’e-agriculture ;
  • Développement des capacités, de services d’accompagnement et d’incubation ;
  • Possibilités de promotion et de mise en réseau ;
  • Amélioration de l’accès aux subventions et aux investissements en vue de diffuser les services à plus grande échelle.

Aujourd’hui, le CTA ne soutient plus le développement de nouvelles applications par le biais de hackathons. Il privilégie le soutien aux plateformes existantes par le biais de Pitch AgriHack et de ses activités de suivi.

L’initiative inclut l’organisation d’un boot camp suivi d’un concours de pitching pour les start-up e-agricoles existantes. Les start-up qui se sont démarquées se voient ensuite offrir la possibilité de consolider ou de diffuser leurs plateformes et services ou de les lancer à l’échelle pilote.

Activités

Au cours de la prochaine phase du projet (2018-19), deux autres concours internationaux seront organisés dans le cadre de Pitch AgriHack. En 2018, l’accent sera mis en particulier sur les femmes entrepreneurs. En 2019, Pitch AgriHack sera ouvert à tous les pays ACP mais donnera la priorité à l’Afrique australe, à l’Afrique central et au Pacifique. Les acteurs souhaitent vraiment qu’un premier AgriHack soit enfin lancé dans ces régions. Des activités nationales Pitch AgriHack peuvent être organisées dans le cadre de projets de développement d’agro-entreprises afin d’identifier les start-up susceptibles d’offrir des services aux acteurs associés à ces initiative spécifiques.

Les trois volets spécifiques de ce projet Pitch AgriHack sont les suivants :

  1. Soutien aux participants qui se sont distingués lors des éditions 2016 et 2017 du Pitch AgriHack :
    1. Services d’accompagnement pour les meilleures start-up de 2016 assurés par le mentorat du Réseau africain des incubateurs d’agro-entreprises (AAI)
    2. Possibilités d’accompagnement et de mise en réseau pour les lauréats de 2017
  2. Organisation des éditions 2018 et 2019 du Pitch AgriHack : logistique, subventions, accompagnement et possibilités de mise en réseau
  3. Documentation, partage et diffusion des résultats, notamment avec une publication sur les témoignages des meilleures start-up.

Impact

Au début 2018, 700 jeunes entrepreneurs environ avaient pris part à Pitch AgriHack et 26 hubs ou entreprises TIC de 20 pays s’y étaient associés. À ce jour, diverses institutions publiques nationales et internationales ont coopéré avec l’initiative, parmi lesquelles la Banque africaine de développement et l’Alliance pour une Révolution verte en Afrique (AGRA), ainsi que Suguba Africa. Ces trois institutions s’associeront également à l’édition 2018 du projet. Depuis le lancement de l’initiative AgriHack Talent, au moins 500 000 agriculteurs et acteurs du secteur ont bénéficié des services offerts grâce aux applis développées dans le cadre du projet et les start-up qui y ont participé ont levé environ 2 millions d’euros auprès d’autres investisseurs et partenaires.

Au cours de la phase 2018-19 phase du projet, 200 autres entrepreneurs bénéficieront du projet et des milliers d’autres agriculteurs profiteront des services proposés par ces start-up.