Leading image

Améliorer la réponse des marchés pour renforcer la résilience de la filière de l’élevage en Afrique de l’Est (CLI-MARK)

Project

Digitalisation

Quelque 20 millions d'éleveurs de la Corne de l'Afrique sont aujourd’hui menacés en raison de sécheresses de plus en plus graves et fréquentes. Leur sécurité alimentaire et nutritionnelle, et l'existence même du système économique pastoral, est ainsi en péril. La succession de sécheresses dans la région a érodé la capacité d'adaptation et la résilience des pasteurs et éleveurs au point que presque tous ces épisodes débouchent aujourd’hui sur des crises humanitaires. 

Le défi

Les sécheresses sont particulièrement dévastatrices pour les pasteurs. Ces derniers manquent d’actifs autres que le bétail, qui leur permettraient de se remettre du manque de pluie. Aussi les pasteurs et éléveurs, en l'absence de sources de revenus alternatives, avec la forte connotation culturelle et sociale de l'élevage, ont besoin d'interventions spécifiques pour améliorer leur résilience. 

L’objectif

S'appuyant sur les travaux du CTA et de ses partenaires, le projet CLI-MARK travaillera en coopération avec des acteurs des secteurs privé et public pour diffuser à plus grande échelle des mécanismes de marché susceptibles de renforcer la capacité d'adaptation des pasteurs du nord du Kenya et du sud de l'Éthiopie. En collaboration avec l'Institut international de recherche sur l'élevage (ILRI) et des partenaires du secteur privé - APA Insurance, Oromia Insurance Company et aWhere – le CTA s’emploiera à :

  • faciliter la conception et le déploiement d’un « système d’informations météorologiques mixtes » intégrant les meilleures connaissances scientifiques et autochtones en la matière
  • développer et mettre en œuvre des mécanismes pour une diffusion à plus grande échelle de l’assurance du bétail
  • promouvoir l’accès des femmes et des jeunes aux marchés, au commerce et aux entreprises afin d’augmenter les revenus et l’utilisation de pratiques durables.

Activités

CLI-MARK coopérera avec des organisations d'éleveurs et de pasteurs afin de concevoir des systèmes d'information météorologique mixtes et d’en tester la faisabilité. Des systèmes de déploiement basés sur les TIC seront également testés. Ces activités seront mises en œuvre sous la direction de aWhere, en association avec l'ILRI, organisme de recherche principal. Le projet sensibilisera également les éleveurs et pasteurs aux avantages de l'assurance du bétail. Il coopérera dans le même temps avec APA Insurance et Oromia Insurance afin de diffuser cette assurance et de la rendre plus abordable. Le projet se lancera dans des discussions avec les gouvernements de l'Éthiopie et du Kenya pour examiner comment réduire les coûts et limiter les risques auxquels sont confrontés les éleveurs. CLI-MARK soutiendra également le développement des marchés afin d’encourager les éleveurs à vendre du bétail et de les aider à avoir accès aux services, notamment l’assurance du bétail. Le projet soutiendra également une série d’entreprises de femmes et/ou dirigées par des femmes pour les aider à devenir viables et rentables. Les enseignements tirés du projet seront partagés avec les décideurs en vue de documenter les politiques et les programmes nationaux.

Résultats

Grâce au projet, les éleveurs et les pasteurs pourront acquérir les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour avoir accès à l’assurance du bétail et y souscrire, ainsi que pour gérer plus efficacement les risques liés aux sécheresses. Leur résistance aux sécheresses récurrentes s’en trouvera ainsi renforcée. Le projet leur permettra aussi d’avoir accès à des méthodes de production et à des innovations qui ont déjà fait leurs preuves, ce qui les aidera à augmenter leur production, à s’adapter au changement climatique et à gérer leurs ressources ainsi que les risques.

Les bénéficiaires

Directs

  • Les organisations pastorales et d’éleveurs
  • Les agro-entreprises (y compris celles dirigées par des jeunes)
  • Les établissements financiers
  • Les responsables politiques gouvernementaux
  • Les décideurs d’organisations internationales et d’ONG

Indirects

  • Les éleveurs et les pasteurs
  • Les consommateurs

L’impact

Le projet améliorera les revenus, la santé et le bien-être de 100 000 éleveurs et pasteurs du nord du Kenya et du sud de l'Éthiopie. Ces populations seront également capables de s'adapter et de résister aux chocs environnementaux et aux changements climatiques. La plupart des résultats escomptés concernent les éleveurs les plus pauvres et les plus vulnérables, ainsi que les jeunes femmes et les jeunes hommes.