Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) confirme sa fermeture pour la fin 2020.

Coopérative innovante pour une nutrition optimale en Afrique (ICON)

Project

 

Jeunesse

En Afrique subsaharienne, une personne sur quatre est sous-alimentée. L’Afrique est ainsi le continent le plus touché par la faim et la malnutrition. La croissance démographique rapide compromet la capacité des pays africains à s'approvisionner durablement en produits alimentaires et à garantir l’accès de leurs habitants aux principales denrées. L’évolution des habitudes alimentaires – consommation accrue d’aliments importés et peu nutritifs - et l'instabilité des prix alimentaires sont d’autres défis de taille. La malnutrition dont souffrent les habitants s’explique aussi par un manque inquiétant de connaissances sur la nutrition et la cuisine à base de produits nutritifs ainsi que par le peu de cultures vivrières bio-fortifiées et riches en micronutriments.

Objectifs

Pour tenter de relever les défis de la nutrition, Ashoka – premier réseau mondial d'entrepreneurs sociaux – ainsi que des partenaires clés ont bénéficié d’un soutien financier leur permettant d’aider une centaine d'entrepreneurs sociaux d’Afrique à développer des solutions innovantes. Ces entrepreneurs sociaux - les boursiers Ashoka - ont mis au point de nouveaux modèles qui aident les communautés, les femmes et les jeunes entrepreneurs des régions rurales à relever les défis économiques, environnementaux et culturels liés à la nutrition. Pour accélérer et soutenir la consommation, la production et le commerce de produits alimentaires locaux hautement nutritifs, 17 boursiers Ashoka travaillant sur l'agriculture et la nutrition en Afrique centrale et de l'Ouest, ont uni leurs forces pour créer la coopérative innovante pour une nutrition optimale (ICON), officiellement lancée le 20 mars 2018 à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Approche

ICON s’appuie sur le soutien des entreprises des 17 entrepreneurs participants (elles totalisent un chiffre d'affaires de 3,8 millions d'euros et associent plus de 150 000 producteurs locaux) et utilise leurs innovations, tout en valorisant les produits existants, afin de maximaliser l’impact économique et social sur la nutrition pour les communautés de la région.

ICON a pour mission d'améliorer la consommation et de valoriser des produits alimentaires hautement nutritifs - en augmentant la capacité de production et l'accès aux marchés des 17 entrepreneurs sociaux et de leur réseau de producteurs locaux. Le projet entend aussi sensibiliser les consommateurs locaux à la nutrition en produisant des aliments frais et transformés à base de viande et de poisson, ainsi que différents types de farines enrichies prêtes à l’emploi. ICON distribue aussi des semences bio-fortifiées et des engrais organiques et offre des services de formation, d'accompagnement professionnel et de sensibilisation axés sur les jeunes des régions rurales, les agricultrices, les jeunes agriculteurs et les jeunes agripreneurs.

Activités

Pour renforcer les capacités entrepreneuriales, créer de nouveaux marchés et des liens avec ceux-ci, mais aussi promouvoir les aliments nutritifs locaux, le CTA, les membres d’Ashoka et ICON joignent leurs forces pour mettre en œuvre ce projet au Burkina Faso et au Nigeria. Au cours des deux premières années (2018-2019) de ce projet, l’accent est mis sur trois volets clés :

Certaines composantes de la feuille de route d’ICON sont mises en œuvre avec le soutien d’autres partenaires.

Impact

La commercialisation des produits alimentaires nutritifs locaux sous une marque collective aide les membres d'ICON à mieux se positionner sur le marché. Les consommateurs et les distributeurs ont ainsi plus facilement accès aux produits nutritifs produits localement.

L'objectif de l'initiative est d’offrir des débouchés aux 150 000 producteurs qui approvisionnent les membres d'ICON, d’augmenter de 30 % les ventes des membres d’ICON dans la région, d’aider 200 000 familles à consommer des produits locaux nutritifs et d’assurer l’éducation nutritionnelle de 3 000 parents et leurs enfants.