Leading image

L’autonomisation économique des jeunes par le biais de l’industrie agroalimentaire au Kenya (Vijabiz)

Project

Jeunesse

Le projet Vijabiz vise à créer des emplois durables pour les jeunes des régions rurales en les associant activement au secteur agroalimentaire, un secteur clé pour la création de richesses et la réduction de la pauvreté.  Il renforcera en particulier les capacités entrepreneuriales des jeunes – environ 150 groupes de jeunes agripreneurs des filières pêche, céréales et produits laitiers des comtés kenyans de Kilifi et de Nakuru.

L'agriculture est l'épine dorsale de l'économie kenyane. Ce secteur offre un formidable potentiel de création d’emplois pour les jeunes et d’amélioration de leurs moyens d’existence. L’accent doit absolument être mis sur la promotion de l’emploi des jeunes. Le rapport Kenya Youth Employment Challenge 2013 du PNUD révèle en effet que, dans ce pays, 64 % des chômeurs sont des jeunes, les taux de chômage dans cette catégorie dépassant de loin la moyenne nationale de 10 % (30 % pour les 20 à 24 ans et 20 % pour les 25 à 29 ans). Or ces jeunes constituent une main-d'œuvre dynamique et innovante, qui a largement adopté les technologies modernes et a la capacité d’assumer un niveau de risques important.

Approche

Le projet Vijabiz a vu le jour à la suite de l’octroi d’une subvention du Fonds international de développement agricole (FIDA). Il est mis en œuvre et cofinancé par le CTA et la Fondation USTADI, basée au Kenya.

Le projet est mis en œuvre en lien avec les cadres nationaux de développement de l'agriculture et de la jeunesse, la Stratégie pour la jeunesse et l’industrie agroalimentaire au Kenya 2017-2021 et le Programme d'options stratégiques pays (Country Strategic Opportunity Programme) du FIDA. Il s’emploie à créer des entreprises viables dirigées par des jeunes en collaborant avec des fournisseurs de services financiers innovants, en créant des liens avec le marché, en utilisant de manière innovante les technologies numériques et en améliorant la capacité de gestion des entreprises.

La participation des comtés et du FIDA et les partenariats progressivement mis en place inscrivent ce projet dans la durée.

Activités

Des groupes de jeunes pourront bénéficier de subventions pour développer leurs activités à plus grande échelle. Leur montant sera fonction de leur capacité d’innovation, de l’envergure de leurs activités et de leur potentiel.

Les expériences des groupes de jeunes seront conservées et feront l’objet d’une stratégie ciblée de gestion des connaissances.

Impact

L’initiative entend atteindre les résultats suivants :

  • Les compétences entrepreneuriales de 2 250 jeunes bénéficiaires des filières sélectionnées sont développées et améliorées ;
  • La participation des jeunes femmes des zones rurales à l’agripreneuriat est renforcée ;
  • Les jeunes agripreneurs associés à l’initiative proposent des services innovants, rémunérateurs et à valeur ajoutée dans les filières ciblées :
  • Entre 100 et 150 groupes de jeunes, rassemblant au moins 1 000 petites entreprises agroalimentaires, ont amélioré leur accès à des marchés rentables et ont vu leurs revenus s’améliorer.