Leading image

Promouvoir les filières « pêche » inclusives, durables et responsables aux Seychelles et dans la région de l’océan Indien

Project

Digitalisation

Le secteur de la pêche joue un rôle clé dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la création d’emplois et la génération de revenus dans la région de l’océan Indien. La pêche artisanale, en particulier, est une source majeure d’approvisionnement du marché régional en poisson frais. Elle emploie directement plus de 130 000 personnes.

Objectifs

Le secteur de la pêche joue un rôle clé dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la création d’emplois et la génération de revenus dans la région de l’océan Indien. La pêche artisanale, en particulier, est une source majeure d’approvisionnement du marché régional en poisson frais. Elle emploie directement plus de 130 000 personnes.

Les Seychelles sont un bon exemple de petit État insulaire en développement (PEID) où le secteur de la pêche joue un rôle important dans la sécurité alimentaire et la génération de revenus. Toutefois, alors que ce secteur est capital pour l’économie des Seychelles, comme pour celle d’autres PEID, le pays est confronté à deux défis majeurs, celui de i) la gouvernance et de la gestion des ressources ; et celui ii) du développement d’une filière de la pêche durable et inclusive.

La cogestion du secteur de la pêche impose de renforcer les capacités de ses acteurs de façon à permettre un dialogue efficace entre le secteur public et privé. Les compétences en leadership, en gestion et dans le domaine du plaidoyer politique jouent donc un rôle essentiel dans ce processus. Les TIC, ainsi que les technique de cartographie communautaire (également connues sous le nom de modélisation participative en 3D ou MP3D) sont autant d’outils susceptibles de faciliter l’échange d’informations, d’autonomiser les différents acteurs et, à terme, de contribuer à l’amélioration de la gouvernance de la pêche et au développement durable de chaînes de valeur inclusives.

Approche

Ce projet d’une durée de 3 ans encouragera l’adoption d’une approche intégrée visant à améliorer la gestion du secteur de la pêche et à promouvoir le développement de filières « pêche » plus inclusives et plus durables.

Même si cette initiative sera surtout déployée aux Seychelles, l’objectif est aussi de tirer des enseignements d’une série d’approches innovantes testées sur le terrain et de les diffuser à l’échelon régional par le biais de la nouvelle Fédération des pêcheurs artisans de l’océan Indien (FPAOI), qui s’inspire de l’expérience du Réseau des pêcheurs artisans des Caraïbes, soutenu par le CTA et d’autres partenaires.

Dans le contexte d’un réel engagement politique en faveur du secteur de la pêche, le soutien à la FPAOI vise à promouvoir le dialogue multiacteurs dans la région afin d’améliorer à terme les moyens d’existence des communautés de pêcheurs artisanaux.

Activités

Le projet, qui sera mis en œuvre de 2017 à 2019, déploiera surtout ses activités aux Seychelles mais certaines activités seront également mises en œuvre à Madagascar, à Maurice et aux Comores.

Les activités du projet s’articuleront autour de quatre volets clés :

  1. Renforcement des capacités, développement des compétences et soutien organisationnel, y compris le développement de matériel de formation approprié ;
  2. Facilitation, plaidoyer, dialogue politique et dialogue multiacteurs, y compris par le biais de l’approche MP3D ;
  3. Soutien au développement/à l’adoption d’applis mobiles dans le secteur de la pêche ;
  4. Information, communication et gestion des connaissances, y compris la production de matériel d’information à intervalles réguliers, par ex. des newsletters trimestrielles et des mémos.

Ces activités seront essentiellement mises en œuvre par la FPAOI et l’Autorité de la pêche des Seychelles (SFA), avec le soutien d’autres partenaires, comme l’Autorité maritime des Seychelles, Hook and Line Fishermen Seychelles, Abalobi, la CAOPA, le Secrétariat de la COI, etc.

Impact

Le projet entend développer des outils et des procédures pour améliorer la cogestion de la pêche et les pratiques de la filière, renforcer la participation des pêcheurs artisanaux aux processus de réforme du secteur et développer l’utilisation de pratiques durables par les acteurs du secteur de la pêche artisanale de l’océan Indien. Enfin, l’initiative devrait aider les pays de la région à introduire de nouvelles politiques, stratégies ou réglementations qui soutiennent le secteur de la pêche artisanale et à renforcer les organisations de pêcheurs artisanaux.