Leading image

Services d’intelligence économique pour la gestion du risque-prix pour les filières maïs, riz, mil et sorgho en Afrique de l’Ouest

Project

Digitalisation

En Afrique de l'Ouest, les céréales font partie du régime de base des populations et constituent une importante source de revenu pour de nombreux petits producteurs. Le commerce des céréales représente une part significative du commerce intrarégional et présente un potentiel important pour l'amélioration de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance. 

Objectif

Le CTA, pour pallier ce manque d’information, en collaboration avec le Réseau ouest-africain des céréaliers (ROAC) et l’organisation non gouvernementale française RONGEAD, a lancé en février 2016 un projet de mise en place d’une plateforme d’intelligence économique à destination des opérateurs privés du secteur céréalier de huit pays de l’Afrique de l’Ouest. La création de cette plateforme doit permettre d’améliorer l’accès de 10 000 opérateurs privés des chaînes de valeur céréalières à une source d’information et d’expertise indépendante et adaptée à leurs besoins. L’objectif étant de les aider à mieux gérer les risques et les inciter à investir de manière sécurisée dans la production, le stockage et la commercialisation des céréales. 

Ce projet contribue à l’objectif de développement durable 2, Faim « zéro », qui vise à éliminer la faim et la famine, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

Approche

Le développement et la mise en œuvre du dispositif d’information ont été confié, au cours de la première phase du projet (18 mois), à RONGEAD, en appui au ROAC, dans le cadre du Programme d’appui à la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest (PASANAO) - programme financé par la Commission de la communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) via une subvention de l’Agence française de développement. Outre les informations relatives au marché, le dispositif a également collecté des informations sur les politiques mises en œuvre, la réglementation et les technologies existantes. Le CTA a appuyé la mise en place du dispositif, la coordination régionale au sein du ROAC ainsi que la formation des analystes de marché dans les huit pays.

Activités

Le projet s’est décomposé en trois activités principales :

  • Conception et développement d’un service d’information par SMS sur les marchés des céréales en temps réel (inspiré du service N’kalô - service d’information et conseil développé par RONGEAD).
  • Formation et transfert de compétences auprès du ROAC.
  • Animation d’un réseau d’organismes stockeurs privés suivis et conseillés par le service du ROAC.

Impact

A ce jour, le projet a généré les résultats suivants :

  • Amélioration significative de la stratégie commerciale des opérateurs céréaliers : les 25 513 opérateurs céréaliers utilisateurs du service via le réseau ROAC ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de 280 000 € au total.
  • Création d’un « bulletin des céréaliers » diffusé auprès de 2 150 abonnés par le ROAC.
  • Mise en place d’un système de suivi des stocks à l’échelle des 8 pays pouvant être potentiellement répliqué à l’échelle de l’Afrique de l’Ouest.

Sur le long terme, les effets attendus du projet sont :

  • L’amélioration de la sécurité alimentaire sous-régionale en Afrique de l’Ouest par un meilleur fonctionnement des marchés céréaliers.
  • La création de conditions de marché facilitant l’investissement dans la production, le stockage et la distribution de céréales.