GODAN Action

Project

 

Digitalisation

Les données ouvertes sont des données que tout un chacun peut consulter, utiliser et partager. Transfert d’information, amélioration de l'éducation, redevabilité des gouvernements, accès aux soins de santé : les données ouvertes affectent notre vie quotidienne et modifient notre façon de vivre et d'interagir les uns avec les autres. À travers un nouveau projet – GODAN Action – le CTA et ses partenaires renforceront la capacité et la diversité des utilisateurs de données pour relever les défis de la sécurité alimentaire et de la nutrition.

Objectif

A travers un nouveau projet – GODAN Action – le CTA et ses partenaires renforceront la capacité et la diversité des utilisateurs de données pour relever les défis de la sécurité alimentaire et de la nutrition. Fournir aux petits exploitants agricoles des données accessibles et précises peut aider à améliorer la productivité agricole et la nutrition. Mais pour tirer pleinement profit de ces opportunités, il faut pouvoir garantir un large accès à des données de qualité et les associer à des solutions locales visant à améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition. Et il faut surtout que les utilisateurs potentiels de ces données puissent les utiliser concrètement.

Approche

D’une durée de 3 ans et demi, GODAN Action a été lancé en juin 2016. GODAN Action est soutenu par le Département pour le développement international du Royaume-Uni (DFID) et est mis en oeuvre par Wageningen UR–Alterra en cooperation avec une série de partenaires internationaux ayant une experience approfondie dans le domaine de l’agriculture, de la nutrition, des données et des TIC, dont AgroKnow, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Forum mondial sur la recherche agricole (GFAR), le Land Portal, l’Open Data Institute (ODI), AidData, l’Institut des études sur le développement (IDS) et le CTA. Le CTA est en charge du développement de la capacité et de la diversité des utilisateurs de données ouvertes.

Activités

L'approche du CTA se concentre sur les domaines thématiques suivants :

  1. Mise en place de communautés de pratique durables, une attention particulière étant accordée aux capacités de narration numérique des journalistes. Le projet collabore avec des organisations et réseaux existants, tels que le réseau de journalistes du Programme détaillé pour le développement de l'agriculture africaine (PDDAA), soutenu par le NEPAD. Le CTA et ses partenaires produisent du materiel de formation aux données ouvertes parfaitement adapté aux besoins, comme des infographies, des graphiques et des cartes. L'objectif principal est de créer un référentiel d'apprentissage axé sur les données ouvertes afin de sensibiliser ce groupe d’acteurs aux données ouvertes et de maximaliser l’utilisation de ces données.
  2. Réduction de la fracture numérique, ce qui implique non seulement d’atteindre les communautés exclues faute d’avoir accès à internet, mais aussi de répondre aux besoins des individus et des communautés qui y ont accès mais qui n’utilisent pas les services numériques.
  3. Renforcement de la participation des femmes et des jeunes. La stratégie d’égalité hommes-femmes du CTA met l’accent sur : l'accès des femmes aux connaissances et aux compétences ; la dimension de genre des produits et services ; l'amélioration des capacités d'information, de communication et de gestion des connaissances des femmes et des organisations de femmes ; et l'accès des femmes bénéficiaires. L'initiative GODAN Action poursuit cette approche pour assurer l'intégration effective de la dimension de genre tout au long du projet.

Impact

Le projet atteindra 3 000 infomédiaires et acteurs du secteur des données ouvertes par le biais de programmes de formation. Il a déjà constitué une communauté de formateurs et d'organisations de développement des capacités rassemblant près de 200 personnes.A travers le réseau GODAN et le le travail du CTA, le projet GODAN Action est en mesure d’atteindre plus de 250 organisations d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, et chaque mois, plus de 4 000 personnes consultent ainsi les ressources en ligne de GODAN. Lors de la Conférence ministérielle de GODAN sur les données ouvertes mondiales pour l’agriculture et la nutrition, organisée avec le soutien du CTA et l’AGRA, quinze pays africains ont signé la déclaration de Nairobi et se sont ainsi engagés à publier et à promouvoir les données ouvertes pour l’agriculture à travers des initiatives nationales. D'ici la fin 2019, 70 organisations des ACP devraient être membres actifs de GODAN et 10 gouvernements des pays ACP auront adopté des politiques de données ouvertes dans le domaine de l'agriculture.    

Les publications liées au projet

Données météorologiques pour l'agriculture

Approaches to developing capacity for open data

Creating impacts with open data for agriculture and nutrition in Kenya