Innovation dans le secteur du riz et emploi des jeunes ruraux : un duo gagnant

Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA), le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice) et la Fondation Syngenta pour une agriculture durable ont lancé un nouveau projet destiné à encourager les jeunes à se lancer dans l’entreprenariat, renforcer les liens entre marché et à améliorer le niveau de vie dans les secteurs rizicoles au Mali et au Sénégal.

Ce projet devrait créer un millier d’emplois et permettre à près de 2 500 petits exploitants agricoles de voir leurs revenus augmenter au cours des deux années de sa mise en œuvre. Il cible plus de 15 000 jeunes ruraux grâce aux technologies de l’information et de la communication (TIC) en leur fournissant des informations sur les possibilités d'entrepreneuriat dans ce secteur.

Le projet baptisé PEJERIZ (Promotion de l’entreprenariat des jeunes et de la création d’emplois dans la chaîne de valeur du riz en Afrique de l’Ouest) a été lancé aujourd’hui à Bamako au Mali. « L’accent mis sur les jeunes entrepreneurs et les institutions qui les soutiennent est l’une des priorités stratégiques du CTA. Ce nouveau projet illustre comment nous offrons aux entrepreneurs la possibilité d’accéder plus facilement aux marchés et aux financements, présente des bonnes pratiques et des modèles d’entreprise innovants, et crée des parcours de création d’emplois », a déclaré Michael Hailu, directeur du CTA.

L'emploi des jeunes reste une préoccupation et une priorité majeures pour les gouvernements d'Afrique de l'Ouest. Le projet s'appuiera sur une main-d'œuvre dynamique pour stimuler l'innovation et dynamiser le secteur du riz, le principal aliment fournisseur de calories pour les habitants de la région.

Selon Simon Winter, directeur exécutif de la Fondation Syngenta, « Le dynamisme et l’esprit d’entreprise des jeunes stimulent, à l’échelon local, des innovations qui améliorent la vie des petits exploitants agricoles. PEJERIZ aidera les jeunes innovateurs à concevoir des stratégies commerciales performantes et à améliorer l'efficacité de la chaîne de valeur vitale du riz. »

L'augmentation de la production de riz et l'amélioration de la chaîne de valeur du riz permettront de diminuer la dépendance vis-à-vis des importations, d'accroître la sécurité alimentaire, de freiner l’exode rural et d'offrir à un plus grand nombre de jeunes de la région des possibilités d'emploi intéressantes.

Un des défis auquel sont confrontés les petits producteurs reste l’accès aux semences de variétés récemment homologuées, de haut rendement et qui résistent au changement climatique, ainsi que l’accès aux équipements agricoles pour la culture, les opérations de récolte et post-récolte.

« Des innovations prometteuses contribuent à transformer la façon dont l’agriculture est perçue et stimulent les jeunes à participer activement à la chaîne de valeur du riz et à gagner correctement leur vie », souligne Etienne Duveiller, directeur général adjoint et directeur de la recherche pour le développement d'AfricaRice.

Pour en savoir plus ou pour une demande d’interview :

A propos du CTA

Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) est une institution internationale conjointe du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et de l'Union européenne (UE). Il a pour mission de promouvoir la sécurité alimentaire, la résilience et la croissance économique inclusive en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique grâce à des innovations dans le domaine de l'agriculture durable. Le CTA opère dans le cadre de l'accord de Cotonou et est financé par l'UE. Pour en savoir plus sur le CTA, visitez le site http://www.cta.int/fr/.

A propos d'AfricaRice

AfricaRice est un centre de recherche du CGIAR – un partenariat mondial de la recherche agricole pour un futur sans faim. C’est aussi une association de recherche intergouvernementale composée de pays membres africains. Il a pour mandat d’aider ses pays membres à développer le secteur rizicole par le biais d'activités de recherche et de développement et de partenariats. Le Centre a été créé en 1971 par 11 États africains. Il compte à ce jour 26 membres, couvrant les régions d'Afrique de l'Ouest, d'Afrique centrale, d'Afrique de l'Est et d'Afrique du Nord. Le siège d’AfricaRice se trouve en Côte d’Ivoire. Les agents sont affectés en Côte d'Ivoire, ainsi que dans les stations de recherche d'AfricaRice au Bénin, au Liberia, à Madagascar, au Nigeria et au Sénégal. Pour en savoir plus sur AfricaRice, visitez le site www.AfricaRice.org.

A propos de la Fondation Syngenta

La Fondation Syngenta se concentre sur la productivité et l'inclusion des agriculteurs dans les chaînes de valeur rémunératrices. L'accent est mis sur les agriculteurs « pré-commerciaux » – qui vivent souvent dans des zones semi-arides – dont les activités agricoles présentent un potentiel de développement. L'objectif est d'aider les petits agriculteurs à se professionnaliser, en développant leur savoir-faire scientifique, en facilitant leur accès à des intrants de qualité et en encourageant leur intégration rentable aux marchés. La Fondation gère des projets en Afrique et en Asie, et contribue au débat mondial sur les politiques agricoles. Elle coopère avec un large éventail de partenaires sur le plan opérationnel et assure un leadership éclairé. La Fondation coopère par exemple avec le secteur public, des organisations internationales, des groupes de réflexion, le secteur privé, d’autres fondations, des entrepreneurs sociaux et des organisations non gouvernementales (ONG). La Fondation met en place des projets pilotes mais veille aussi tout particulièrement à les mettre à échelle. Pour en savoir plus sur la Fondation Syngenta, visitez le site www.syngentafoundation.org.

Médias associés

Tître

Digitalisation de l’agriculture : les jeunes à nouveau séduits par l’agriculture grâce aux nouvelles technologies

par

On dit que l’avenir appartient à la jeunesse. En Afrique, il ne fait aucun doute que l’avenir du secteur agricole du continent se trouve entre les mains des jeunes. Plus de 60 % de la population africaine a moins de 25 ans ; chaque année, entre 10 et 12 millions de jeunes font leur entrée sur le marché du travail et recherchent un emploi.

Nouvelles technologies et développement des compétences commerciales au service de la création d’emplois en milieu rural

par

Le projet PEJERIZ du CTA déploie des technologies sur le terrain, encourage la mécanisation de l’agriculture et offre aux jeunes entrepreneurs un accompagnement à la création d'emplois dans la filière du riz, au Mali et au Sénégal. Le projet, lancé en mars 2018, porte déjà ses fruits.

Finalisation des projets de création d’entreprise des jeunes dans le cadre du projet PEJERIZ

par

AfricaRice, la Fondation Syngenta et le CTA ont lancé en mars 2018 le projet PEJERIZ - « Promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes et la création d’emplois dans la filière du riz en Afrique de l’Ouest ». Après des ateliers de mobilisation et de formation courant 2018, la phase de sélection des projets et « business plans » a eu lieu au cours du premier trimestre 2019.

Promouvoir l’emploi des jeunes dans la filière du riz

Dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest, le manque de travail en milieu rural a entraîné l’exode des jeunes vers de grandes villes de la région ou vers l’Europe. C’est une perte lourde de conséquences, car les jeunes constituent une main-d’œuvre dynamique, alors que le secteur de l’agriculture manque désespérément de bras.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!