Pitch AgriHack 2019 : à la recherche des meilleures innovations numériques

Wageningen, Pays-Bas, 25 avril 2019. Les candidatures sont ouvertes pour le Pitch AgriHack, le concours annuel récompensant les jeunes entrepreneurs actifs dans le domaine des TIC pour l’agriculture (ICT4Ag). La quatrième édition du Pitch AgriHack est organisée cette année encore par le Centre technique de coopération agricole et rurale, dont la mission est de soutenir les entrepreneurs en ICT4Ag à travers le renforcement de leurs capacités et des financements, afin de créer des emplois pour les jeunes et de transformer le secteur agricole.

En plus de prix en espèces, les finalistes du concours auront l’opportunité de participer à un atelier de formation intensive sur la gestion financière et la préparation aux investissements. Ils pourront également profiter de subventions et d’accès à des investissements, mais aussi de renforcement des capacités et de soutien promotionnel. Les finalistes sélectionnés pourront présenter leur projet à des experts de l’ICT4Ag et des affaires lors du Forum sur la Révolution verte en Afrique (AGRF) à Accra du 3 au 7 septembre 2019.

Depuis le lancement de l’initiative AgriHack Talent, les participants à la compétition ont fourni leurs services à plus d’un million d’agriculteurs et d’autres acteurs du secteur agricole. Trois cent ving-cinq concurrents issus de 36 pays ont participé à l’édition 2018 et 14 des 26 entreprises finalistes appartenaient à des femmes. Les vainqueurs ont été consacrés en présence de quatre chefs d’État et de gouvernement.

Le concours est organisé avec le soutien de l’Alliance pour une Révolution verte en Afrique (AGRA), du groupe OCP, du groupe GreenTec et avec la contribution de la Banque mondiale, de la FAO et d’autres partenaires.

« Nous sommes fiers de constater que le Pitch AgriHack est devenu un volet si important de l’AGRF, et encore plus fiers de voir à quel point nos anciens se sont développés. Depuis le lancement de l’initiative AgriHack Talent, nous avons collaboré avec plus de 1 000 jeunes innovateurs numériques, dont une centaine a atteint le dernier stade de la compétition. Nombre d’entre eux ont pu attirer des investissements supplémentaires de près de 2 millions € auprès de bailleurs de fonds variés, ce qui leur a permis de créer des emplois », déclare Michael Hailu, directeur du CTA.

Karim Lofti Senhadji, PDG du groupe OCP Africa, s’est réjoui du partenariat avec le CTA dans le cadre de l’édition 2019 du concours en ces termes : « Le Groupe OCP est convaincu du rôle vital que l’agriculture jouera dans la création d’emplois pour les jeunes en Afrique. C’est la raison pour laquelle nous avons ajouté la promotion des agroentreprises de jeunes à notre stratégie. Pour y parvenir, le groupe OCP recherche des partenariats avec des organisations qui œuvrent à accélérer les initiatives d’entreprenariat dans le secteur agricole, particulièrement si elles s’engagent en faveur des femmes, comme c’est le cas pour l’initiative AgriHack du CTA. »

Sept start-up pourront remporter jusqu’à 15 000 € dans différentes catégories, notamment trois nouvelles catégories dotées de prix spéciaux : services d’analyse des données, choix du public et prix GreenTec. Les entreprises intéressées sont invitées à poser leur candidature avant la date limite d’inscription, le 24 mai 2019. 50 % des finalistes seront des femmes et la compétition est ouverte cette année pour la première fois à l’Afrique du Nord.

Le Pitch AgriHack fait partie de l’initiative AgriHack Talent, créée par le CTA pour soutenir le développement de services commerciaux offerts par de jeunes start-up ICT4Ag et pour accélérer l'entrepreneuriat e-agricole afin d’encourager la croissance, la création d’emplois et de meilleurs conditions de vie dans les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Il s’adresse aux start-up fondées par des entrepreneurs entre 18 et 35 ans.

Les autres partenaires du Pitch AgriHack 2019 incluent BongoHive, Silicon Caribe, Yeesal AgriHub, Agribusiness TV, IceAddis, l’AJFAND (African Journal of Food, Agriculture, Nutrition and Development) et l’Africa Projects Development Centre.

Pour plus d’informations ou demander une interview, veuillez contacter : Toby Johnson, chef d’équipe Communication, CTA, +31 (0) 6 10 88 50 80, johnson@cta.int.

A propos du CTA

Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) est une institution internationale conjointe des Etats du Groupe ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et de l’Union européenne (UE). Sa mission est d’améliorer la sécurité alimentaire et de renforcer la résilience et la croissance économique inclusive en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique à travers des innovations dans l’agriculture durable. Le CTA opère dans le cadre de l’accord de Cotonou et est financé par l’UE.

Tître

TechShelta : des solutions d’agriculture sous serre pilotées par la technologie

par

Quatre jeunes Ghanéens, animés par une vision et une passion pour les technologies, se sont donné pour mission de révolutionner l’agriculture dans leur pays. Ce groupe, dont les membres se sont rencontrés en 2018 lors d’un concours d’innovation, a fondé TechShelta. Leur objectif ? Maximiser l’efficacité de l’agriculture sous serre en utilisant des solutions innovantes.

Maziwaplus - Des solutions pour les producteurs laitiers kenyans

par

Selon le Livestock Research for Rural Development (LRRD), la production laitière est le sous-secteur agricole le plus important du Kenya. Cette industrie contribue au produit intérieur brut (PIB) à concurrence d’environ 8 % avec une production de lait annuelle de 3,43 milliards L. Les petits producteurs laitiers représentent jusqu'à 80 % de l’ensemble des producteurs du secteur, ils assurent 56 % de l’ensemble de la production laitière au Kenya, mais leurs activités se heurtent à divers obstacles.

ProFish, une solution attrayante pour les pêcheurs ghanéens

par

Le "Rapport sur la numérisation de l'agriculture africaine, 2018-2019" met en avant le faible taux d’adoption des solutions digitales en agriculture (D4Ag) chez les femmes d’Afrique subsaharienne. Alors qu’elles représentent jusqu’à 50 % de la main-d’œuvre agricole, seulement 25 % d’entre elles environ sont abonnées à une solution D4Ag. Une femme s’emploie à changer la donne au Ghana ; elle utilise et met au point, une solution pour améliorer la sécurité alimentaire. Son nom : Caroline Pomeyie, cofondatrice et PDG de ProFish Ghana Limited.

Trackball Global Technologies - Aider les agriculteurs urbains

par

Trackball Global Technologies, fondée en 2019, est l'une des plus jeunes entreprises nigérianes de fourniture de solutions numériques pour l’agriculture (D4Ag). AgriCo, sa plateforme d'apprentissage en ligne, permet aux agriculteurs urbains de s’initier aux meilleures pratiques agricoles et d’élevage sans sortir de chez eux, grâce à des cours interactifs animés par des experts agricoles.

Ne pas manquer l'opportunité de travailler avec CTA. Abbonez-vous maintenant!